100%.png

Dictionnaire administratif et historique des rues de Paris et de ses monuments/Maubuée (rue)

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche


Maubuée (rue).

Commence aux rues du Poirier, no 19, et Beaubourg, no 1 ; finit à la rue Saint-Martin, nos 40 et 48. Le dernier impair est 31 ; le dernier pair, 30. Sa longueur est de 90m. — 7e arrondissement, quartier Sainte-Avoie.


Elle était bordée de constructions dès l’année 1300. C’était la rue Maubuée dès 1323. Guillot, qui écrivait en 1300, n’en fait point mention. Nous croyons qu’il a confondu cette voie publique avec celle Simon-le-Franc. En 1357 c’était la rue de la Fontaine-Maubuée. De 1398 à 1533, les censiers de Saint-Merri l’indiquent sous le nom de la Baudroierie. Son ancien nom a prévalu. Maubué, en vieux langage, signifiait mal-propre. — Une décision ministérielle du 13 vendémiaire an X, signée Chaptal, avait fixé la largeur de cette voie publique à 8 m. En vertu d’une ordonnance royale du 16 mai 1833, cette largeur a été portée à 10 m. Les constructions du côté des numéros impairs sont soumises à un retranchement qui varie de 2 m. 90 c. à 3 m. 70 c. Celles du côté opposé devront reculer de 2 m. 20 c. à 2 m. 80 c. — Conduite d’eau. — Éclairage au gaz (compe Lacarrière).