100%.png

Dictionnaire administratif et historique des rues de Paris et de ses monuments/Musc (rue du Petit-)

La bibliothèque libre.
Aller à la navigation Aller à la recherche


Musc (rue du Petit-).

Commence au quai des Célestins, no 10, et à la rue de Sully ; finit à la rue Saint-Antoine, nos 210 et 212. Le dernier impair est 21 ; le dernier pair, 16. Sa longueur est de 333 m. — 9e arrondissement, quartier de l’Arsenal.

Cette rue occupe une partie de l’emplacement d’une voirie et de l’ancien champ au plâtre ; située hors de l’enceinte de Philippe-Auguste, on la nomma rue Put-y-Musse. Ces mots Put-y-Musse signifiaient fille publique ou put… s’y cache. En effet, cette rue sale et étroite servit longtemps de repaire aux femmes de mauvaise vie. C’est à tort que Germain Brice avance que la rue du Petit-Musc était ainsi appelée du mot latin petimus, parce que, dit-il, Charles VI avait fait construire, sur l’emplacement qu’elle occupe, un logement pour le maître des requêtes dont les exploits commençaient toujours, suivant l’usage d’alors, par petimus, nous demandons, etc. Cette assertion est inexacte : l’hôtel des maîtres des requêtes était situé dans la rue Saint-Paul. On lui donna plus tard le nom de rue aux Célestins, en raison du couvent des ces religieux, qui bordait une partie de cette voie publique. — Une décision ministérielle du 8 nivôse an IX, signée Chaptal, avait fixé la largeur de cette rue à 9 m. Cette largeur a été portée à 12 m. en vertu d’une ordonnance royale du 5 décembre 1830. De 1 à 15, retranch. 3 m. 10 c. à 4 m. 50 c. ; 17 et 19, ret. 4 m. 50 c. à 5 m. 10 c. ; 21, ret. réduit 3 m. 80 c. ; la caserne, ret. réduit 3 m. 20 c. ; de 4 à 8, ret. 1 m. 40 c. à 1 m. 70 c. ; encoignure droite de la rue de la Cerisaie, ret. 25 c. ; 10 et 12, ret. réduit 40 c. ; 14 ret. réduit 1 m. 20 c. ; 16, ret. réduit 2 m. 50 c. — Égout depuis le quai des Célestins jusqu’à la rue Neuve-Saint-Paul. — Conduite d’eau depuis cette rue jusqu’à la borne-fontaine.