Dictionnaire administratif et historique des rues de Paris et de ses monuments/Nouvelle (boulevart Bonne-)

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Nouvelle (boulevart Bonne-).

Commence aux rues Saint-Denis, no 391 et du Faubourg-Saint-Denis, no 1 ; finit aux rues Poissonnière, no 46, et du Faubourg-Poissonnière, no 2. Le dernier impair est 37 le dernier pair, 42. Sa longueur est de 347 m. Les numéros impairs sont du 5e arrondissement, quartier Bonne-Nouvelle ; les numéros pairs dépendent du 3e arrondissement, quartier du Faubourg-Poissonnière.

Ce boulevart a été formé en vertu des lettres-patentes du mois de juillet 1676. Il doit sa dénomination à sa proximité de l’église Notre-Dame-de-Bonne-Nouvelle. — Une ordonnance royale du 15 mai 1832, porte : « Article 1er. — Les dispositions indiquées sur les plans ci-annexés pour l’abaissement transversal du boulevart Bonne-Nouvelle, le nouvel alignement de ce boulevart au moyen de la suppression de la rue Basse-Porte-Saint-Denis et de l’impasse des Babillards, le prolongement de la rue Hauteville jusqu’au boulevart, et l’élargissement des impasses des Filles-Dieu et de Saint-Laurent, sont approuvées. L’exécution du d. plan est déclarée d’utilité publique. — Art. 2. Le préfet, au nom de la ville de Paris, est autorisé ; 1o à traiter à cet effet avec les sieurs Labbé et Bègue aux conditions stipulées dans l’acte passé entre ces propriétaires et le préfet de la Seine, le 31 décembre 1831 ; 2o à concéder, conformément au traité et aux conditions énoncées dans les engagements souscrits par les propriétaires riverains de la rue Basse-Porte-Saint-Denis, le sol de cette rue et du talus du boulevart, situé au droit de leurs propriétés, dans la proportion de l’étendue de leurs façades jusqu’à l’alignement du boulevart ; 3o à concéder également aux propriétaires de l’impasse des Babillards, le sol de cette impasse et de la partie de la rue Basse-Porte-Saint-Denis et du talus du boulevart qui se trouve au droit de cette impasse, etc. » — Conformément à cette ordonnance la rue Basse-Porte-Saint-Denis fut supprimée, et l’on procéda immédiatement à l’abaissement du sol du boulevart. En 1842 et 1843, l’administration a fait exécuter de grands travaux de nivellement, pavage, trottoirs, égouts, escaliers, etc., qui ont occasionné une dépense de 220 000 francs. Les indemnités accordées aux propriétaires et locataires se sont élevées à 270 000 fr. — Les constructions du côté des numéros impairs sont alignées, à l’exception de celles qui portent les nos 5 bis, 7, 9 et 37, dont le retranchement sera de 40 c. au plus. Les maisons de 10 à 38 inclus sont à l’alignement. — Portions d’égout et de conduite d’eau. — Éclairage au gaz (compe Française).