100%.png

Dictionnaire administratif et historique des rues de Paris et de ses monuments/Orme (rue de l’)

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche


Orme (rue de l’).

Commence à la rue de Sully, no 14 ; finit à la rue Saint-Antoine, nos 232 et 234. Le dernier impair est 9 ; le dernier pair, 14. Sa longueur est de 460 m. — 9e arrondissement, quartier de l’Arsenal.

1re Partie comprise entre la rue de Sully et la cour du Salpêtre. C’était dans le principe une avenue plantée d’ormes, qui servait de communication au petit arsenal : on l’avait nommée chaussée de l’Arsenal. Le côté droit de cette avenue longeait le jardin de l’Arsenal ; celui des Célestins limitait le côté opposé. Jusqu’en 1841, le sol de cette partie de rue appartint au domaine de l’État qui l’a cédé à la ville de Paris. En vertu d’une ordonnance royale du 21 septembre de la même année, cette partie de rue est devenue voie publique, et sa largeur est fixée à 12 m.

2e Partie comprise entre la cour du Salpêtre et la rue Saint-Antoine. — L’emplacement traversé par cette rue était composé d’une cour dite des Ormes, et d’un passage appelé des Fontaines de la Bastille. — Une ordonnance royale du 25 février 1829 porte : « Article 1er. Il sera ouvert sur le terrain appartenant à l’État, cour des Ormes, à l’Arsenal, dans la ville de Paris, une nouvelle rue, conformément au plan ci-annexé, et sous les conditions relatées dans la délibération du conseil municipal du 27 juin 1828, etc… » — La largeur de cette partie de rue est de 12 m. — Un arrêté préfectoral en date du 19 juin 1837, a prescrit la régularisation du numérotage.

Les constructions riveraines de la rue de l’Orme sont alignées, à l’exception des bâtiments situés sur le côté droit et dépendant de l’administration des salpêtres, dont le retranchement sera de 3 m. — Conduite d’eau entre la fontaine-marchande et les deux bornes fontaines.