Dictionnaire administratif et historique des rues de Paris et de ses monuments/Renaud-le-Fèvre (rue)

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Renaud-le-Fèvre (rue).

Commence à la rue de la Tixéranderie, no 85, et à la place Baudoyer, no 3 ; finit à la place du Marché-Saint-Jean, nos 1 et 2. Le dernier impair est 7 ; le dernier pair, 6. Sa longueur est de 26 m.7e arrondissement, quartier du Marché-Saint-Jean.

En 1522, c’était une ruelle qu’on désignait ainsi ruelle par où l’on va au Cimetière Saint-Jean. Elle doit son nom actuel à un propriétaire appelé Renaud-le-Fèvre, ou le fabricant. Elle a été élargie de 2 m. en 1602. — Une décision ministérielle du 13 ventôse an VII, signée François de Neufchâteau, fixa la largeur de cette voie publique à 10 m. Cette largeur a été portée à 12 m., en vertu d’une ordonnance royale du 12 juillet 1837. Maison no 1, retranch. réduit 3 m. 10 c. ; 3, ret. réduit 2 m. 70 c. ; 5, ret. réduit 2 m. 40 c. ; 7, ret. réduit 2 m. 10 c. ; 2, ret. réduit 2 m. 10 c. ; 4, ret. réduit 2 m. 70 c. ; 6, ret. réduit 3 m. 20 c. — Égout. — Éclairage au gaz (compe Lacarrière).