Fables d’Ésope (trad. Chambry, 1927)/Hermès et les Artisans

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

List2.svg Pour les autres éditions de ce texte, voir Hermès et les Artisans.

Traduction par Émile Chambry.
FablesSociété d’édition « Les Belles Lettres » (p. 51).
111


HERMÈS ET LES ARTISANS


Zeus avait chargé Hermès de verser à tous les artisans le poison du mensonge. Hermès le broya, et faisant la part égale pour chacun, il le leur versa. Mais, comme il ne restait plus que le cordonnier et qu’il y avait encore beaucoup de poison, il prit tout le mortier et le versa sur lui. C’est depuis lors que tous les artisans sont menteurs, mais plus que tous les cordonniers.

Cette fable s’applique à un homme qui tient des propos mensongers.