Fables d’Ésope (trad. Chambry, 1927)/L’Âne qui broute des paliures et le Renard

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

List2.svg Pour les autres éditions de ce texte, voir L’Âne qui broute des paliures et le Renard.

Traduction par Émile Chambry.
FablesSociété d’édition « Les Belles Lettres » (p. 123).
280


L’ANE QUI BROUTE DES PALIURES ET LE RENARD


Un âne broutait la chevelure piquante d’un paliure. Un renard l’ayant aperçu lui adressa ces railleuses paroles : « Comment avec une langue si tendre et si molle peux-tu mâcher et manger un mets si dur ? »

Cette fable s’adresse à ceux dont la langue profère des propos durs et dangereux.