100%.png

Henri Cornélis Agrippa/Lettre XXXVII

La bibliothèque libre.
Aller à la navigation Aller à la recherche
◄  XXXVI
XXXVIII  ►

XXXVII
Agrippa à Eustache Chapuys.

Lyon, 24 juillet 1525.

Votre commère, ma femme, nous a donné ces jours derniers un troisième fils[1] ; le parrain est l’illustre Prince et éminent cardinal des ducs de Lorraine[2] : la marraine est la noble dame de Saint-Priest[3]. Je n’ai rien autre chose à vous écrire, sinon de répondre quelques petites choses aux lettres que je vous ai déjà envoyées plusieurs fois. Vous le pourrez en toute sûreté par le moyen du porteur de la présente, que nous envoyons à Fribourg, et qui, à son retour, passant par Genève, pourra nous rapporter vos lettres. Nous nous recommandons tous à vous ; nous vous recommandons aussi notre cher Haymon. Votre commère en fait de même à vous, et vous souhaite toutes sortes de biens. Portez-vous bien.

  1. C’est le troisième enfant issu du mariage d’Agrippa avec la genevoise Jeanne-Loyse Tissie ou Titié. Il fut baptisé sous le nom de Jean. Les deux enfants qui précèdent étaient Haymon et Henri. Agrippa nous apprend (Epist., V, 43), le 8 juin 1523, que son épouse est sur le point d’accoucher à Fribourg de son deuxième enfant qui dut être une fille, puisque, dans une lettre à Brennon, curé de Sainte-Croix à Metz, lettre datée de Lyon du 20 août 1524, il dit que Jeanne-Loyse lui a donné deux fils qui vivent et une fille qu’il a perdue. Or, ces deux fils sont nés (l’un Haymon), à Genève, l’autre (Henri), à Lyon. Jeanne-Loyse accoucha de son cinquième enfant à Anvers le 13 mars 1529, et mourut de la peste dans cette ville flamande, le 8 août de la même année.
  2. Le cardinal Jean de Lorraine se fit représenter au baptême par Claude Laurencin.
  3. Par procuration de Madame de Saint-Priest, ce fut la dame Claude Remye, femme de Jehan Bruyères, procureur-ez-cours de Lyon, qui présenta l’enfant sur les fonts baptismaux.