75%.png

L’Alcoran (Traduction de Du Ryer)/8

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Traduction par André Du Ryer.
Antoine de Sommaville (p. 166-176).



LE CHAPITRE DU BUTIN,
contenant ſoixante & quinze verſets,
eſcrit à la Medine.


AU Nom de Dieu clement & miſericordieux. Ils te demanderont à qui appartient le butin, Dis leur, le butin appartient à Dieu & à ſon Prophete[1], craignez Dieu, vivez avec amitié mutuelle, & obeiſſez à ſa divine Majeſté & à ſon Prophete ſi vous croyez en ſa loy. Ceux qui ont peur lors qu’ils entendent parler de Dieu, qui ont augmenté leur foy lors qu’ils ont oüy raconter ſes miracles, qui ſe confient en luy, qui perſeverent en leurs prieres, & qui depenſent en œuvres pies quelque partie de leurs biens, croyent en l’unité de ſa divine Majeſté, ils ont le degré de leur demeure en Paradis, ils recevront de leur Seigneur pardon de leurs pechez, & un tres grand treſort. Lors que ton Seigneur t’a fait ſortir de ta maiſon pour aller contre les infidelles ; une partie des vray-croyans a eu grande averſion de combattre ; ils ont diſputé avec toy de la necceſſité des combats, apres avoir veu & cogneu que leurs ennemis les conduiſoient à une mort certaine. Souvenez-vous que Dieu vous a promis qu’une partie de l’armée des infidelles vous obeyroit ; Demandez-vous autre choſe que la gloire & l’honneur de la victoire ? Dieu confirme la verité par ſes paroles & extermine les meſchans, il confirme la verité & extermine le menſonge, encore que ce ſoit contre la volonté des impies ; Souvenez-vous que voſtre Seigneur vous a exaucé lors que vous luy avez demandé ſecours, & qu’il vous a ſecouru avec mille de ſes Anges envoyés du Ciel, Dieu ne vous a envoyé ce ſecours que pour vous faire cognoiſtre ſa grace, & pour aſſurer vos cœurs, la victoire ne procede que de Dieu, il eſt tout Puiſſant & tres-Sage : Souvenez-vous que Dieu vous a couvert d’un ſommeil aſſeuré, & qu’il a fait deſcendre l’eau du Ciel pour vous laver, pour vous purifier, & pour vous délivrer de la malice du Diable, attachez en vos cœurs la generoſité & la patience, & marchez avec aſſeurance. Dieu a dit à ſes Anges, je ſeray avec vous, aſſurez les pas des vray-croyans, Je jetteray la peur dans le cœur des impies ; frappez les ſur la teſte, & leur donnez ſur les doigts, & ſur les pieds, parce qu’ils ont contratié à ma volonté, & à celle du Prophete. Dieu chaſtie rigoureuſement ceux qui deſobeïſſent à ſes commandemens, & qui contrarient aux volontez de ſon Prophete, les infidelles ont cy-devant gouſté ſes chaſtimens en ce monde, & reſſentiront à la fin les peines du feu d’Enfer. O vous qui croyez en Dieu, ne tournez pas le dos aux impies comme vaincus lors qu’ils s’approcheront pour vous combattre, celuy qui leur tournera le dos, retournera en la colere de Dieu[2], & ſera precipité dedans le feu d’Enfer ; Vous n’avez pas tué les infidelles (au combat de Beder) Dieu les a tué luy-meſme[3].Tu n’as pas jetté les pierres contr’eux, Dieu les a jettées afin de gratifier les vray-croyans. Il entend tout ce qu’ils diſent, & ſçait tout ce qu’ils font, certainement il augmentera l’affliction des impies ; Lors que vous avez demandé la victoire, elle vous a eſté donnée, ſi vous quittez voſtre impieté vous ſerez bien ; ſi vous retournez combattre contre le Prophete, ſçachez que je le protegeray contre vous, vos gens de guerre ne vous ſerviront de rien encore qu’ils ſoient en grand nombre, parce que Dieu eſt avec les vray-croyans. O vous qui croyez, obeïſſez à Dieu & à ſon Prophete, ne vous eſloignez pas de luy, puiſque vous avez oüy les commandemens de ſa divine Majeſté, ne ſoyez pas comme ceux qui diſent nous avons oüy, & ont eſté ſourds & muets, l’ignominie & le malheur que Dieu donne aux animaux eſt d’eſtre ſourds & muets, & de ne pas avoir l’uſage de la raiſon, ſi Dieu, euſt veu quelque bonne volonté aux infidelles, il ne les auroit pas laiſſés dans leur ſourdité, mais encore qu’ils euſſent oüy clairement ils ſe ſeroient touſjours eſloignés de ſa loy, & auroient eſté des opiniaſtres. O vous qui croyez en Dieu, obeïſſez à Dieu & au Prophete, demandez la vie eternelle en vos oraiſons, & ſçachez que Dieu ſeparera l’amer du foye, a qu’il ſeparera l’infidelle d’avec le vray-croyant, & que vous ſerez tous aſſemblez devant luy pour eſtre recompenſez & chaſtiez de vos œuvres, craignez la punition qui arrivera particulierement aux ſeditieux, & aux ingrats, Dieu eſt grief en les chaſtimens : Souvenez-vous comme vous n’eſtiez au terroir de la Meque qu’une poignée de gens foibles, & avec peur d’eſtre pris & enlevés par les infidelles ; Dieu vous a aſſurez, il vous a protege, & enrichis de toutes ſortes de biens, peut-eſtre que vous l’en remercierez. O vous qui croyez, ne trahiſſez pas Dieu, ny le Prophete, ny ceux qui ſe fient en vous, & qui ont confié leur bien entre vos mains, autrement vos richeſſes & vos enfans vous tourmenteront en l’autre monde ; Il y a chez Dieu une tres-grande recompenſe pour les gens de bien. O vous qui croyez, ſi vous craignez Dieu il eſloignera vos ennemis de vous, & vous pardonnera vos pechez, ſa bonté eſt infinie. Les impies ont conſpiré contre toy pour te ſaillir, pour te tuer, ou pour te chaſſer de la Meque, mais Dieu a rendu leur conſpiration ſans effect, il ſçait tous les deſſeins des conſpirateurs lors qu’on leur a raconté les miracles & enſeigné ſes commandemens, ils ont dit, nous les avons oüy, nous euſſions bien dit de ſemblables choſes ſi nous euſſions voulu, ce n’eſt qu’une chanſon, & une fable de vieilles gens : Souviens-toy comme ils ont dit, mon Dieu, ſi ce que nous raconte Mahomet eſt veritable, fais tomber ſur nous une pluye de cailloux, & nous chaſtie rigoureuſement ; Il ne les chaſtiera pas quand tu ſeras avec eux, ny lors qu’ils luy demanderont pardon, Qui puiſſe empeſcher Dieu de les chaſtier ? ils ne ſont pas en ſa grace lors qu’ils ernpeſchent les vray-croyans d’entrer au Temple de la Meque, il ne protege que ceux qui ont ſa crainte devant les yeux, mais la plus grande partie d’entr’eux ne le ſçait pas cognoiſtre : leurs oraiſons ſont fort legeres, ils ſe touchent à la main dedans le Temple, mais ils reſſentiront un jour la punition de Dieu à cauſe de leur impieté. Les infidelles qui depenſent leur bien pour deſtourner le peuple de la foy de Dieu auront regret de leur depenſe, ils en ſeront honteux & ſeront precipitez dedans le feu d’Enfer. Dieu ſeparera le bon d’avec le meſchant, il precipitera les meſchans dedans le feu d’Enfer, & ſeront au nombre des gens perdus ; s’ils ſe convertiſſent il leur pardonnera le paſſé, & s’ils retournent combatre contre le Prophete, Ils ſeront traitez comme les premiers ; tuez les pour eviter ſedition, afin qu’il n’y ait point de loy au monde que la loy de Dieu, s’ils quittent leur impieté Dieu verra ce qu’ils feront, s’ils s’eſloignent de la foy, ſçachez que Dieu ſeul eſt voſtre Seigneur & voſtre Protecteur. La cinquième partie du butin que vous conquerrez ſur vos ennemis appartient à Dieu, au Prophete, à ſes parens, aux orphelins, aux pauvres & aux pelerins qui ſont en necceſſité, vous obſerverez ce qui eſt cy-deſſus ordonné ſi vous croyez en Dieu, en ce que nous avons inſpiré à noſtre ſerviteur[4], & au jour que la diſtinction des bons & des meſchans a eſté cognuë à la rencontre des deux camps : Dieu eſt tout Puiſſant, vous eſtiez en un lieu eſlevé le plus proche de la Medine, vos ennemis eſtoient eſloignez du coſté du vallon, & la cavalerie ennemie eſtoit au deſſous de vous, ſi vous euſſiez promis de donner bataille, vous euſſiez contrevenu à voſtre promeſſe à cauſe du grand nombre des infidelles, mais ce que Dieu veut eſt promptement executé, il exterminera ceux qui ſeront impies apres avoir veu ce combat ſigne evident de la verité de la miſſion du Prophete, & donnera la vie aux vray-croyans, il entend tout & ſçait tout, il vous a fait voir vos ennemis en ſonge en petit nombre ; s’il vous euſt fait paroiſtre leur grand nombre vous auriez eu apprehenſion de combatre, mais il vous a delivré de peur, il ſçait ce qui eſt dans le cœur des hommes alors qu’il vous a fait voir à leurs yeux, il vous a fait paroiſtre en petit nombre pour accomplir Sa volonté, pour dépendre Dieu. O vous qui croyez, faites alte lors que vous ſerez en preſence des troupes ennemies, & priez Dieu avec affection, peut-eſtre que vous ſerez bien heureux, obeïſſez à Dieu & au Prophete ſon Apoſtre, ſi le deſordre & la peur vous ſurprennent vous perdrez voſtre reputation, perſeverez, Dieu eſt avec ceux qui perſeverent à bien faire ; Ne ſoyez pas comme ceux qui ſont ſortis de leurs maiſons avec joye ſimulée & hipocriſie, & deſtournent le monde du droict chemin, Dieu ſçait tout ce qu’ils font, Le Diable leur fait trouver leurs actions agreables, il leur a dit, perſonne n’obtiendra aujourd’huy victoire ſur vous ſi je ſeray avec vous & lors qu’il a veu les deux champs de bataille, il eſt retourné ſur les pas il a pris la fuitte[5], & a dit, je ſuis innocent du mal que vous faites, je voy ce que vous ne voyez pas, j’ay peur de Dieu tout Puiſſant, il eſt rude en ſes chaſtimens. Les meſchans & ceux qui eſtoient foibles en leur foy ont dit parlant des vray- croyans, ces gens ſe glorifient de leur loy ; On leurs a reſpomdu, celuy qui mettra ſon appuy en Dieu, cognoiſtra qu’il eſt plus puiſſant que les ennemis, & qu’il eſt tres-prudent en ce qu’il fait ; Tu as veu les Anges qui ont fait mourir les infidelles, ils les ont battus par devant & par derriere, & leur ont dit, gouſtez les tourmens du feu que vous avez merité, Dieu ne fait point d’injuſtice à ſes creatures. Les gens de Pharaon eſtoient infidelles, & ceux qui les ont precedez ont meſprisé les miracles & les commandemens de Dieu, mais il les a rigoureuſement chaſtiez, il eſt tout-Puiſſant, & tres-rude en ſes chaſtimens, il n’exterminera pas ceux qui alterent les graces qu’il a données au peuple, juſques à ce qu’ils ayent altere la grace qu’il leur a donnée à eux-meſmes. Les gens de Pharaon eſtoient infidelles ; Ceux qui les ont precedé ont deſobey aux commandemens de ton Seigneur, mais nous les avons exterminez à cauſe de leur peché[6], nous les avons ſubmergez, parce qu’ils eſtoient injuſtes, Les impies ſont ſemblables aux animaux, ils ne croiront jamais en Dieu. Ceux qui ont promis (de ne point donner de ſecours aux infidelles) & ont contrevenu à leur promeſſe, n’ont pas eu la crainte de Dieu, ſi tu les rencontre en voyage, ſepare toy d’eux, leur punition les ſuit de prés, peut-eſtre qu’ils y penſeront. Si vous avez peur que quelqu’un vous trahiſſe & vous manque de parole, ne recevez point de promeſſe de luy, & ne luy promettez rien, Dieu n’ayme pas les traiſtre : Ne croyés pas que les infidelles évitent la punition de Dieu, retournez au combat contr’eux de toute voſtre force, les licols des chevaux eſpouveront les ennemis de Dieu, & les voſtres, & encores d’autres perſonnes que vous que cognoiſſez pas, mais Dieu les cognoiſt tous ; la depenſe que vous ferez pour ſon ſervice vous ſera payée, & ne vous ſera point fait d’injuſtice. Si tes ennemis inclinent à la paix, tu ne feras pas mal d’y incliner comme eux, confie toy en Dieu, il entend tout ce qu’ils diſent, & ſçait tout ce qu’ils font, s’ils te veulent tromper Dieu te protegera, & tous les vray-croyans(,) taſche d’unir leurs cœurs, mais quand tu deſpenſerois tous les biens du monde, tu ne les pourrois pas unir ; Dieu les unira un jour, il eſt tout-Puiſſant & Prudent en ſes œuvres. O Prophete, la protection de Dieu te ſuffit, & aux gens de bien qui t’ont ſuivy. Exhorte les vray-croyants de combattre les infidelles, ſi vous eſtes vingt aſſemblez avec reſolutîon & perſeverance, vous desfairez deux cens infidelles, ſi vous eſtes cent vous en vaincrez mille, les infidelles ſont des ignorans, mais Dieu veut alleger voſtre fardeau, il cognoiſt voſtre foibleſſe ; ſi vous eſtes cent vray-croyans, vous vaincrez deux cens infidelles, ſi vous eſtes mille vous en desfairez deux mille par la permiſſion de Dieu, il ayde ceux qui attendent ſon ſecours avec perſeverance. Le Prophete ne peut pas eſtre priſonnier, ils s’eſtablira en terre avec advantage ſur les infîdelles ; Vous demandez les biens de la terre, & Dieu vous veut donner les treſors du Ciel, il eſt tout-Puiſſant & Sage ; Si Dieu ne vous euſt enſeigné ſes commandemens, vous euſſiez ſouffert de grands tourmens ; mangez des animaux mondes qu’il vous a permis de manger, & craignez Dieu, il eſt clement & miſericordieux à ceux qui ont ſa crainte devant les yeux. O Prophete, dis-à ceux qui ſeront priſonniers en tes mains, Dieu ſçait ce qui eſt en vos cœurs, il vous recompenſera de ce que vous aurez perdu, & vous pardonnera vos pechez ſi vous vous convertiſſez, il eſt clement & miſericordieux ; S’ils te trahiſſent, ils ont trahy Dieu auparavant toy, ſepare-les d’avec les vray-croyans, Dieu ſçait tout, & eſt tres-prudent en ce qu’il ordonne. Ceux qui ont crû en Dieu, ceux qui ſe ſont eſloignez des meſchans, ceux qui ont employé leur bien & leurs perſonnes à combattre pour la loy de Dieu, ceux qui ont protegé le Prophete & qui l’ont defendu, ſont tous protecteurs & amis les uns des autres, vous n’aurez point de conſideration de l’alliance des vray-croyans qui ne ſe ſont pas ſeparez de la compagnie des infidelles, juſques à ce qu’ils s’en ſoient ſeparez ; s’ils vous demandent ſecours touchant la Religion, vous eſtes obligés de les proteger, excepté contre ceux qui ont confederation avec vous, Dieu void tout ce que vous faites, Les infidelles ſe protegent les uns des autres, ſi vous leur obeïſſez, il y aura de grands deſordres, & pluſieurs ſeditions en terre ; Ceux qui ont crû en Dieu, ceux qui ſe ſont ſeparez des meſchans, ceux qui ont combattu pour la loy de Dieu, ceux qui ont reſtably le Prophete, & qui l’ont deffendu contre ſes ennemis, ſont veritablement fidelles & vary-croyans, ils recevront de Dieu pardon de leurs pechez & tres-grands treſors. Ceux qui apres avoir crû en Dieu ſe ſont eloignez des meſchans, & ont combattu avec vous ſont des voſtres, ils ſeront heritiers de leur parens, Dieu l’a ainſi ordonné, il ſçait tout.

  1. Les gens de Mahomet entrerent en difficulté touchant le partage du butin qu’il avoient conquis au combat de Beder. Mahomet le partagea entre eux. Voy Gelaldin.
  2. v. Gelaldin.
  3. O Mahomet.
  4. C’eſt Mahomet.
  5. Les Turcs croyent que les Diables vid les Anges qui combatoient pour Mahomet.
  6. Voy kitab el tenoir.