75%.png

L’Alcoran (Traduction de Du Ryer)/9

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Traduction par André Du Ryer.
Antoine de Sommaville (p. 176-195).



CHAPITRE DE LA CONVERSION,
contenant vingt-ſept verſets,
eſcrit à la Medine.

Lecteur, ce Chapitre ne commence pas comme les autres par ces mots, Au nom de Dieu clement et misericordieux, parce que ce ſont paroles de paix & de ſalut, & qu’en ce Chapitre Mahomet ordonne de rompre la treſve avec ſes ennemis, & de faire main baſſe ſur eux. Pluſieurs Docteurs Mahometans ont intitulé ce Chapitre du chaſtiment ou de la peine. Voy l’explication de Gelaldin, & celle de Bedaoi & le Tenoir.



LEttre Patente de la part de Dieu & de ſon Prophete aux infidelles, avec leſquels vous avez fait treſve ; Cheminez en ſeureté l’eſpace de quatre mois, ſçachez que vous ne rendez pas Dieu impuiſſant, & qu’il mettra la honte ſur votre front. Advis pour le peuple au jour du grand pelerinage de la part de Dieu & de ſon Prophete ; Dieu n’approuve pas l’action de ceux qui adorent les Idoles, ſon Prophete eſt innocent de ce peché, ſi vous vous convertiſſez vous ferez bien, ſi vous abandonnez la loy de Dieu, ſçachez que vous n’eviterez pas la punition de voſtre crime, preſchez aux infîdelles qu’ils ſouffriront des tourmens douloureux, excepté ceux avec leſquels vous avez fait treſve, qui ne contreviennent pas à ce qu’ils vous ont promis, & ne protegent perſonne contre vous. Obſvervés exactement juſques au terme prefix, ce que vous leur avez promis, Dieu ayme ceux qui ont ſa crainte devant les yeux. Lors que le mois de Heram ſera paſſé, tuez les où vous les rencontrerez, prenez les eſclaves, mettez les priſonniers, & obſervez où ils paſſeront pour dreſſer des embuches, s’ils ſe convertiſſent, s’ils font leurs oraiſons au temps ordonné, & s’ils payent les dixmes, laiſſez les en repos, Dieu eſt misericordieux à ceux qui ſe convertiſſent, ſi les infidelles vous demandent cartier, afin qu’ils apprennent la parole de Dieu, enſeignez leur les commandemens de Dieu, car ils ſont ignorants Comme pourroit-ils avoir treſve avec Dieu, & avec ſon Prophete ? s’ils ne croyent ny en l’un ny en l’autre, excepté ceux avec leſquels vous avez fait treſve dans le Temple de la Meque ? s’ils vous tiennent ce qu’ils vous ont promiſ ; obſervez ce que vous leurs avez promis, Dieu ayme ceux qui ont ſa crainte devant les yeux : Comme auront-ils tréve avec vous ? s’ils ont advantage ſur vous ils ne respecteront ny voſtre alliance ny voſtre confederation, ils diront du bien de vous, & vous mespriſeront en leur cœur, la plus grande partie d’entr’eux ſont des meſchans, ils ont preferé les biens de ce monde au commandemens de Dieu, & ont empeſché le peuple de ſuivre ſa loy, comme s’ils ne ſçavoient pas ce qu’ils faiſoient, ils ne portent point de respect aux vray-croyans, enquoy ils ont tres-grand tort. S’ils ſe convertiſſent, s’ils font leurs oraiſons au temps ordonné, s’ils payent les decimes, ils ſeront vos freres en Dieu ; J’enſeigne les myſteres de la foy à ceux qui les ſçavent comprendre, s’ils contreviennent à leur promeſſe, & s’ils inquietent ceux de voſtre Religion, tuez leurs Chefs comme perſonnes ſans foy, peut-eſtre qu’ils mettront fin à leur impieté ; tuez particulierement ceux qui ont renié leur foy, qui ont fait leurs efforts pour chaſſer le Prophete de la Meque, & qui ont commencé à vous tuer ; les craindrez vous ? aurez vous peur d’eux ? il eſt raiſonnable que vous craignez Dieu, ſi vous croyez en ſa loy, combattez-les, Dieu les chaſtiera par vos mains, il les rendra honteux, il vous protegera contr’eux, il fortifiera le cœur des vray-croyans, & en chaſſera la melancholie, il pardonne à qui bon luy ſemble, il ſçait tout, & eſt tres-prudent en ce qu’il ordonne. Penſez vous d’eſtre abandonnez de Dieu & qu’il ne diſcerne pas ceux qui auront genereuſement combattu pour ſa loy, d’entre ceux qui auront adoré les Idoles, & deſobey à ſon Prophete ? Les vray-croyans ne quittent pas leur Religion, pour la profeſſer une autre fois, Dieu ſçait tout ce que vous faites, les infidelles ne doivent pas entrer dans le Temple de la Meque cognoiſſans qu’ils ſont infidelles, les bonnes œuvres qu’ils feront en ce monde leur ſerons inutiles, & demeureront eternellement dedans le feu d’Enfer. Ceux qui croyent en Dieu & au jour du Jugement, qui font leurs oraiſons au temps ordonné, qui payent les decimes, & qui n’adorent qu’un ſeul Dieu, viſiteront les Temples de ſa divine Majeſté ; & ceux qui craignent les creatures plus que le Createur font dévoyez du droict chemin ? Nous avons ordonné que ceux qui porteront de l’eau fraiſche aux pelerins, & ceux qui viſiteront le Temple de la Meque, ſeront du nombre de ceux qui croyent en Dieu & au jour du Jugement. Ceux qui combattent pour la foy ne ſont pas tous esgaux en graces & en merites devant Dieu, il ne conduit pas les injuſtes. Ceux qui ont crû en Dieu, qui le ſont esloignez des impies, & qui ont employé leurs biens & leurs perſonnes pour combatte pour ſa loy auront un particulier degré, & une particuliere place auprés de ſa divine Majeſté, ils ſeront les plus heureux ; Dieu leur annonce par ſa bonté qu’ils entreront dans des jardins delicieux, où ils demeureront eternellement, il y a chez Dieu une tres grande recompenſe. O vous qui croyez, n’obeïſſez pas à vos peres et à vos freres qui ayment mieux suivre l’impieté que la foy : ceux qui leurs obeyront auront tres-grand tort, ſi vos parents, vos amis, les biens que vous avez gagnez, la crainte de perdre vos richeſſes, et l’apprehenſion de la pauvreté, ont plus de pouvoir ſur vous que Dieu & ſon Prophete, & qu’ils vous empeſchent de combattre pour la foy le commandement de Dieu ſera executé contre vous, il ne conduit pas les meſchans, & vous a protegé en pluſieurs occaſions. Souvenez-vous de la journée de Hanin que vous eſtiez joyeux du grand nombre de vos gens, il vous fut inutile, la peur vous faiſoit trouver la terre eſtroite pour fuyr, & avez tourné le dos comme vaincus : Souvenez-vous qu’alors Dieu mit ſon Prophete & les vray-croyans en lieu de ſeureté, &qu’ils envoya des troupes inviſibles pour chaſtier les infidelles il pardonne les pechez à qui bon lui ſemble, il eſt clement et misericordieux. O vous qui croyez en Dieu, les infidelles ſont des gens immondes, ne permettez pas qu’ils entrent dans le Temple de la Meque apres cette année, ſi vous avez peur de la neceſſité Dieu vous enrichira de ſa grace, s’il luy plait, il ſçait tout , il eſt tres-Prudent. Combattez ceux qui ne croyent pas en Dieu ny au jour du Jugement, qui ne deffendent pas de faire ce que Dieu a deffendu, ny ce que ſon Prophete a prohibe, & qui ne jugent pas ſelon la loy de verité qui a eſté enſeignée à ceux qui ont cy-devant receu la loy eſcrite ils aiment mieux payer le tribut que de ſe convertir, enquoy ils ſont mespriſables. Les Juifs ont dit que le Fils de Dieu eſt tres-Puiſſant, les Chreſtiens ont dit que le Meſſie eſt Fils de Dieu, leurs paroles ſont ſemblables aux paroles des infidelles qui les ont precedez, mais Dieu leur donnera la malediction ; conſidere comme ils blasphement, ils adorent leurs Docteurs & leurs Preſtres, & encore Meſſie Fils de Marie qui leur à commandé de n’adorer qu’un ſeul Dieu, il n’y à qu’un ſeul Dieu : loue ſoit Dieu ! il n’y a rien d’esgal à luy : ils veulent eſteindre la lumiere de Dieu par leur bouche, mais il ne le permettra pas, iI la fera paroiſtre encor qu’il ſoit faſcheux aux infidelles. Il a enuoye ſon Prophete pour conduite le peuple au droict chemin, pour preſcher ſa loy de verité, & pour l’a faire paroiſtre par deſſus toutes les autres loix du monde contre la volonté des Idolaſtres. O vous qui croyez veritablement, pluſieurs d’entre les Docteuts & d’entre les Preſtres mangent inutilement le bien du peuple, & le deſtournent de la Loy de Dieu ; annoncez à ceux qui teſoriſent & qui ne font point de despenſes en œuvres pies, qu’ils reſſentiront de grands tourmens au jour que le feu d’Enfer ſera allumé ſur eux, il leur bruslera le front, les coſtez & le dos : on leur dira, voila les richeſſes que vous avez teſoriſees pour vos ames, gouſtez le fruict des trelors que vous avez amaſſez. Lorſque Dieu a creé le Ciel & la Terre, il a ordonné l’annee de douze mois, entre leſquels il y à quatre mois qui ſont privilegiez ; n’offencez pas Dieu particulierement en ces mois ; combattez en tout temps les infidelles comme ils vous combatront ; & ſçachez que Dieu eſt avec ceux qui ont ſa crainte devant les yeux. La pareſſes & l’oubly abondent dans l’impieté, Dieu devoye par la negligence les infidelles qui preferent des mois les uns aux autres pour imiter ce qu’il a ordonné ; ils permettent de faire ce que Dieu a deffendu, & ſe plaiſent dans-la malice de leurs actions, mais Dieu ne conduit pas les meſchans. O vous qui croyez, pourquoy avez-vous incliné à la terre ? pourquoy avez-vous preferé les biens de ce monde à ceux du Paradis lorſqu’on vous a dit de ſortir de vos maiſons pour combatttre pour la loy de Dieu ? les biens de ce monde ſont mespriſables ſi vous conſiderez ceux du Ciel, ſi vous ne ſortez pas de vos maiſons Pour combatre avec le Prophete, Dieu vous chaſtiera rigoureuſement, & mettra d’autres perſonnes en vos places, vous ne protegerez pas le Prophete, Dieu ſeul eſt ſon protecteur, il l’a protege quand il eſt ſorty de la Meque, luy deuxiesme ; lorſqu’ils eſtoient tous deux dans la caverne il diſoit à ſon compagnon[1], ne t’afflige pas Dieu eſt avec nous ; Dieu l’a protegé & ſecouru par des troupes inviſibles, il a humilié la parole des infidelles, & a exalté celle des vray-croyans, il eſt tout-Puiſſant & Sage. Combattez ſelon voſtre pouvoir pour la loy de Dieu, vous ferez bien ſi vous le ſçavez cognoiſtre, ſi vous demandez les biens de ce monde, honneur & reputation, ils ſont proches de vous, ils vous ſuivent de prés, mais la punition des crimes & la miſere ſont encor esloignez des infidelles ; ils jureront par le nom de Dieu qu’ils n’ont pas pû ſortir de la Meque avec le Prophete, en quoy ils perdent leurs ames, car Dieu ſçait bien qu’ils ſont des menteurs ; ne les excuſe pas que tu ne connoiſſe ceux qui ont dit la verité, & ceux qui ont eſté menteurs ; Les vray-croyants ne s’excuſeront pas de combattre ny d’employer leurs biens & leurs perſonnes pour la loy de Dieu, il cognoit ceux qui ont ſa crainte devant les yeux ; ceux qui ne croyent pas en Dieu ny au jour du Jugement s’excuſent d’aller avec toy, ils doutent des miſteres de la Foy, mais ils demeureront en leur doute à leur confuſion ; s’ils avoient voulu ſortir contre les ennemis ils avoient des armes pour ce faire, Dieu a mespriſe leur ſortie, il les a rendus negligens, & les a fait demeurer avec les malades ; les femmes & les enfans, s’ils fuſſent ſortis avec vous ils auraient apporté avec eux plus de deſordre que d’affection au ſervice de ſa divine Majeſté ; ils vous haïſſent, neantmoins vous les eſcoutez ! Dieu cognoiſt ceux qui ont tort ; ils t’ont, hay cy-devant, ils t’ont accuſé de tout leur mal juſqu’à ce que par la permiſſion de Dieu la verité a paru contre leur volonté, pluſieurs d’entr’eux ont dit, excuſe-nous & ne nous ſcandaliſe pas, & ſont tombez, eux mesmes dans le ſcandale & dans l’impieté : mais l’Enfer eſt la demeure de ces impies ; s’il vous arrive du bien ils en ſont faſchez ; s’il vous arrive du mal ils diſent qu’ils ont bien pris garde à eux & qu’ils avoient preveu, & s’esloignent de vous avec joye ; dis leur, il ne nous eſt arrivé que ce que Dieu avoit ordonné, il eſt noſtre ſeigneur, tous les vray-croyans ſont reſignez à la volonté de ſa divine Majeſté ; dis leur, attendrez-vous que l’une des deux graces vous arrive (ou la victoire, ou le martire[2] ?) nous attendrons juſqu’à ce que Dieu vous chaſtie par nos mains ; attendez, nous attendrons avec vous ; dis leur, dépenſez par force ou par amour pour la gloire de Dieu, vos œuvres ne luy ſeront pas agreables, parce que vous eſtes des infidelles, les aumoſnes que vous ferez ſeront inutiles, par ce que vous ne croyez pas en Dieu ny en ſon Prophete, vous ne loüez Dieu qu’avec negligence, & avec regret de la depenſe que vous faites pour ſon ſervice. Ne t’eſtonne pas de la quantité de leurs treſors, ny du nombre de leurs enfans, Dieu ſe ſervira d’eux pour les punir en ce monde, & les exterminera avec leur impieté. Ils jurent par le nom de Dieu qu’ils ſont des voſtres, & n’en ſont pas, & craignent d’eſtre deſcouverts s’ils rencontrent quelque grotte, quelque caverne, ou quelque maiſon pour ſe cacher ils y accourrent promptement, il y à des perſonnes entr’eux qui diſent que c’eſt choſe honteuſe de faire des aumoſnes, s’ils font des aumoſnes c’eſt avec colere ; s’ils les faiſoient par amour de Dieu & de ſon Prophete ils diroient, Dieu eſt noſtre bienfaicteur, il nous donnera par ſa grace & au Prophete tout ce qui nous ſera neceſſaire, nous n’eſperons qu’en luy. Les aumoſnes ſont ordonnée pour les pauvres, pour ceux qui ſe reſignent en Dieu, pour racheter les eſclaves, pour ceux qui ont deſpensé leurs bien au ſervice divin, & pour ceux qui ſont endebtez & neceſſiteux ; Dieu ſçait tout & eſt tout Prudent en ce qu’il ordonne. Il y à des perſonnes entr’eux qui meſdiſent du Prophete, & diſent ; Il entend ce que nous diſons ; dis leur, ce vous ſeroit un grand avantage de bien ouyr ? le Prophete croit en Dieu & enſeigne la verité aux vray-croyans, la miſericorde de Dieu eſt pour ceux qui croyent en ſa divine Majeſté, Ceux qui meſdiſent du Prophete reſſentiront des tourmens douloureux ; ils jureront par le Nom de Dieu qu’ils veulent contenter Dieu & ſon Prophete, il eſt raiſonnable qu’ils les contentent s’ils ſont gens de bien, ne ſçavent-ils pas que ceux qui contrarient la volonté de Dieu & celle de ſon Prophete ſeront damnez eternellement ? Les méchans ont peur que Dieu deſcouvre aux gens de bien la malice qu’ils couvent dans leurs ames, & qu’ils les meſpriſent ; dis leur, vous ſerez meſpriſez, car Dieu met en évidence ce que vous craignez ; ſi tu les interroge de ce qu’ils ont dit, ils reſpondront pour s’excuſer qu’ils n’ont point de mauvaiſe volonté & qu’ils joüent ; dis leur, vous joüerez-vous de Dieu, de ſes commandemens & de ſon Prophete ? Il n’y à point d’excuſe pour vous, vous eſtes veritablement des impies, ſi Dieu pardonne à quelqu’un d’entre vous, il chaſtiera rigoureuſement ceux qui perſiſteront à l’offenſer. Les meſchants enſeignent entr’eux l’impieté à leur poſterité, ils s’eſloignent de la verité, ils ſe touchent à la main, & s’accordent pour deſobeïr à Dieu, ils oublient Dieu & Dieu les oublie, il leur a preparé l’Enfer où ils demeureront eternellemnt, il les a maudits, & reſſentiront la rigueur des peines infinies; les impies qui ont eſté devant vous les reſſentiront comme vous, ils ont eſté plus puiſſauts que vous, ils ont poſſedé quantité de biens, & ont eu pluſieurs enfans, ils ont poſſedé la part de leurs biens, & vous poſſedez les voſtres comme ont fait ceux qui vous ont precedés, vous vous eſtes plongez (dans l’impiété) comme ils s’y eſtoient plongez, mais les bonnes œuvres qu’ils ont faites en ce monde leur ſont inutiles, & ſeront au jour du Jugement au nombre des gens perdus. N’ont-ils pas ſceu l’hiſtoire de ceux qui les ont precedez, l’hiſtoire des gens de Noé, des gens de Aad, de Temod, d’Abraham, & des villes qui ont eſté bouleversées ? les Prophetes leur ont preſché les commandemens de Dieu, il ne leur a point fait d’injuſtice, ils ſe ſont fait tort à eux-mesmes par l’enormité de leurs crimes. Les vray-croyants obeïſſent les uns aux autres, ils commandent de faire les choſes qui ſont honneſtes, ils deffendent de faire ce qui eſt pas aprouvé, ils font leurs prieres au temps ordonné, ils diſtribuent les decimes, ils obeïſſent à Dieu & à ſon Prophete ; Dieu leur pardonnera leurs pechez, il eſt Tout Puiſſant, il leur à promis des jardins où coulent pluſieurs fleuves, & une habitation pleine de contentement dedans Eden, il leur a promis ſa grace qui eſt le comble de felicité. O Prophete, combats les infidelles, fortifie-toy contr’eux, l’Enfer ſera leur habitation ; Ils jureront par le Nom de Dieu qu’ils n’ont pas meſdit de toy ; neantmoins ils en ont meſdit, & ont proferé des paroles pleines d’impieté ; ils ont deſnié avoir eſté enrichis par la grace de Dieu & de ſon Prophete : s’ils ſe convertiſſent ils feront bien, s’ils abandonnent la foy, Dieu les punira en ce monde & en l’autre par des tourmens douloureux, & ne trouveront point de protecteur en terre. Il y à des perſonnes entr’eux qui ont voulu capituler avec Dieu, & ont dit, ſi Dieu nous fait du bien nous croirons en luy, lorſqu’il leur en a fait ils en ont eſté chiches & avaricieux ; ils le ſont devoyez & ont deſobey à ſes commandemens, mais il les a chaſtiez à cauſe. De leur impieté, il l’a imprimée dans leur cœur juſques au jour du Jugement, par ce qu’ils luy ont defobey, qu’ils ont contrevenu à leurs promeſſes, & à cauſe de leurs menſonges. Ne ſçavent-ils pas que Dieu ſçait ce qu’ils cachent en leur cœur ? & Qu’il ſçait le preſent, le paſſé & le futur ? Il y à des perſonnes entr’eux qui ſe moquent des vray-croyants, qui font des aumoſnes ſelon leur pouvoir, Dieu ſe moquera d’eux, & reſſentiront la rigueur des peines eternelles, demande pardon pour eux ou ne le demande pas, quand tu demanderois ſoixante & dix fois pardon pour eux, Dieu ne leur pardonnera pas parce qu’ils ſont ingrats envers luy &: envers ſon Prophete, Dieu ne conduit pas ceux qui luy ſont deſobeïſſans, ils ſe ſont reſjoüis d’eſtre demeurez derriere le Prophete lorſqu’il eſt allé combattre pour le ſervice de Dieu, ils ont eu averſion de combatre & d’employer leurs perſonnes & leurs biens pour le ſervice de ſa divine Majeſté, ils ont dit, nous ne ſortirons pas de nos maiſons avec cette chaleur ; dis leur, le feu d’Enfer eſt beaucoup plus chaud, ſi vous le ſçavez comprendre, ils riront un peu en ce monde, & pleureront beaucoup en l’autre pour punition de leurs pechez ; ſi tu les rencontre, & qu’ils te demandent permiſſion de ſortir avec toy afin de combatre pour la foy ; dis leur, vous ne ſortirez pas, & ne combatrez jamais les ennemis avec moy, vous avez eſté pareſſeux & poltrons la premiére fois, demeurez avec les infidelles, ne priez pas pour eux apres leur mort, & ne t’arreſte pas ſur leur tombeaux, parce qu’ils n’ont pas crû en Dieu ny en ſon Prophete, & ſont morts dans leur impieté ; Ne t’eſtonne pas de l’abondance de leurs biens ny du nombre de leurs enfans, Dieu ſe veut ſervir d’eux pour les chaſtier en ce monde, & les exterminera dans leur impieté, Lors que le commandement leur a eſté envoyé de croire en Dieu & de combatre avec ſon Prophete, les plus puiſſans d’entr’eux t’ont prié de les excuſer, & ont dit, liaſſe nous avec ceux qui demeurent en leurs maiſons, ils ont voulu demeurer avec les malades, les femmes, & les petits enfans ; Dieu a endurcy leur cœur, & ne comprendront jamais la verité. Le Prophete & les vray-croyans qui eſtoient avec luy, qui ont combatu, & qui ont employé leurs perſonnes & leurs biens pour le ſervice de Dieu, ſeront bien-heureux, il leur a preparé des jardins où coulent pluſieurs fleuves avec un comble de felicité. Quelques-uns d’entre les Arabes ſe ſont venus excuſer d’aller à la guerre, & ceux qui ont renié Dieu & le Prophete, ſont demeurez dans leurs maiſons, mais ils reſſentiront des tourmens rigoureux à cauſe de leur impieté, les malades, les impuiſſants, & ceux qui n’ont pas le moyen de s’entretenir à la guerre, n’offenſent pas Dieu de demeurer en leurs maiſons, pourveu qu’ils ſoient fidelles à ſa divine Majeſté & à ſon Prophete. Les gens de bien ne ſont obligez qu’à faire ce qui eſt de leur pouvoir, Dieu leur ſera clement & miſericordieux : Ceux qui ſe ſont venu trouver pour combatre, & que tu as renvoyé faute d’occaſion[3], n’ont pas offensé Dieu, ils ſont retournés en leurs maiſons les larmes aux yeux, avec deplaiſir de n’avoir du bien pour l’employer au ſervice de ſa divine Majeſté, la guerre eſt ordonnée à ceux qui te prient de les exempter, qui ſont riches, & qui ont le moyen de ſubſiſter, ils demandent permiſſion de demeurer les femmes, & les enfans, Dieu a endurcy leur cœur, & ils ne le cognoiſſent pas, ils ſe viendront excuſer lors que tu les rencontrera, dis leur, ne vous excuſez pas, je ne vous croy pas, Dieu nous a fait ſçavoir de vos nouvelles, il a rendu vos bonnes œuvres vaines & inutiles, & ſon Prophete auſſi, vous ſerez un jour aſſemblez devant celuy qui ſçait le paſſé, le preſent & le futur, il vous fera ſouvenir de tout ce que vous avez fait, & vous chaſtiera ſelon vos demerites ; Ils vous conjureront par le nom de Dieu lors que vous les approcherez, de vous eſloigner d’eux, eſloignez-vous d’eux, ils ſont pleins d’ordure, l’Enfer ſera leur habitation où ils ſeront chaſtiez de leurs, crimes ; Ils vous conjureront de les aymer, ſi vous les aymez ſçachez que Dieu n’ayme pas ceux qui luy deſobeïſſent : Ces Arabes qui n’obſervent pas les preceptes que Dieu a envoyés à ſon Prophete, ſont les plus impies & les plus ingrats, Dieu ſçait tout, & eſt tres-prudent, il y a des perſonnes entre les Arabes qui eſtiment argent perdu ce qu’ils ont depensé pour le ſervice de Dieu & prolongent leur depart pour retarder le voſtre, & pour vous faire attendre, la rouë de malheur eſt ſur eux, Dieu entend tout ce qu’ils diſent, & ſçait tout ce qu’ils font, il y a auſſi entr’eux des perſonnes qui croyent en Dieu & au jour du Jugement, ils eſtiment que la depenſe qu’ils font pour le ſervice de Dieu les approchent de ſa divine Majeſté & convient le Prophete de prier pour eux, Dieu leur donnera ſa miſericorde, il eſt clement & miſericordieux, à ceux qui luy obeïſſent. Ceux qui ſont arrivés les premiers à la Medine, les premiers de ceux qui ſont ſortis de la Meque pour s’eſloigner des meſchans, ceux qui eſtoient au combat de Beder, & ceux qui les ont imités à bien faire, joüiront de la grace de Dieu, il leur a preparé des jardins ou coulent pluſieurs fleuves avec une ſupréme felicité. Il y a des Arabes à l’entour de vous, & dedans la Medine qui ayment l’impieté, vous ne les cognoiſſez pas, mais je les cognois tous, je les chaſtieray deux fois en terre, (à ſçavoir par l’ignominie, & par la mort,) & reſſentiront en l’autre monde de tres-grands tourments. Il y en a d’autres qui confeſſent leurs pechez, & qui font de bonnes & de mauvaiſes œuvres, peut-eſtre que Dieu leur pardonnera, il eſt tout clement & tout miſericordieux ; prens de leur bien par aumoſne, tu les rendras gens de bien & les purifieras, prie pour eux, tes oraiſons leur procureront la miſericorde de Dieu, il entend tout & ſçait tout. Ne ſçavent-ils pas que Dieu agrée la converſion de ſes creatures, que leurs aumoſnes luy, ſont agreables, & qu’il eſt clement & miſericordieux ? Dis leur faites ce qu’il vous plaira, Dieu, ſon Prophete, & les vray-croyans, verront ce que vous ferez, vous ſerez un jour aſſemblés devant celuy qui ſçait le preſent, le paſſé & le futur, il vous fera connoiſtre tout ce que vous avez fait, & vous chaſtiera ſelon vos demerites. Il y en a d’autres qui attendent la volonté de Dieu, ou ſa grace ou ſa colere, ou ſa punition ou ſa miſericorde, Dieu ſçait ce qui eſt dans leurs ames, & eſt tres-ſage. Ceux qui ont eſtimé que le Temple baſty par les infidelles pour ſeduire les gens de bien, pour diſtinguer les meſchans d’avec les bons, & pour obſerver ceux qui ont auparavant combatu contre Dieu & contre ſon Prophete ; eſt le Temple de ſa divine Majeſté, jurent qu’ils ne ſouhaitent que bien faire, & que leur intention eſt tres-bonne, mais ils ſont des menteurs, & Dieu ſera teſmoin de leur menſonge, ne faits pas tes oraiſons en ce Temple, faits tes oraiſons dans le Temple fondé ſur la crainte de Dieu, cela eſt raiſonnable, il y a des perſonnes dedans ce Temple qui ſouhaitent eſtre purifiées, Dieu ayme ceux qui ont l’ame nette ; Qui eſt celuy qui baſty mieux, ou celuy qui fonde ſon baſtiment ſur la crainte de Dieu, ou celuy qui fonde ſon baſtiment ſur le bord d’un foſſé de ſable qui tombe & ſe ruine ? Ceux qui ont eſtimé que le Temple baſty par les infidelles pour ſeduire le peuple, eſt le Temple de Dieu, ſeront avec ce Temple & avec les infidelles qui l’ont baſty bruſlez dedans le feu d’Enfer, Dieu ne conduit pas les injuſtes, leur baſtiment ne ſervira que pour les tourmenter, Dieu ſçait leur deſſein & eſt tres-ſage, il achete des vray-croyans leurs ames & leurs biens, & leur donne le Paradis, s’ils ſont tuez, ou s’ils tuënt lors qu’ils combatront pour la foy, ils auront ce qui leur a eſté promis dans l’ancien Teſtament, dans l’Evangile, & dans l’Alcoran ; Qui ſatisfait mieux à ce qu’il promet que Dieu ? annonce leur qu’ils ont fait un bon marché, ils ont gagné le comble de la félicité ; Ceux qui ſont fermes en leur foy, qui prient, honorent & adorent Dieu, qui obſervent ſes commandemens & tous les vray-croyans joüyront des delices du Paradis toute ſorte de contentement ; Le Prophete & les vray-croyans ne doivent pas demander pardon à Dieu pour les infidelles, encore ; qu’ils ſoient leurs parens apres avoir cognu qu’ils ſont damnez à cauſe de leur infidelité, Abraham n’a pas prié pour ſon pere, juſques à ce qu’il luy à promis d’adorer un ſeul Dieu, lors qu’il a cognu que ſon pere eſtoit ennemy de Dieu, il a declaré qu’il eſtoit ennemy de ſon peché, il a delaiſſé de prier pour luy encore qu’il fut grandement charitable & patient en ſes actions : Dieu ne dévoye pas ceux qu’il a mis au droict chemin, il leur donne la cognoiſſance de ce qu’ils doivent faire, il cognoit ceux qui meritent d’eſtre dévoyez, & ceux qui meritent d’eſtre conduits par le droict chemin, le Royaume des Cieux & de la Terre eſt à Dieu, il donne la vie & la mort à qui bon luy ſemble, qui vous protegera autre que Dieu ? il a donné ſa grace au Prophete, & à ceux qui l’ont ſuivy en ſon affliction, encore que peu s’en eſt manqué que le cœur de pluſieurs d’entr’eux n’ayent incliné du coſté des infidelles, mais il leur a pardonné, Il a eſté clement & miſericordieux à trois perſonnes[4] qui s’eſtoient eſloignez du Prophete, & ont eut regret de leur faute, ils ont cognu qu’il n’y. a point de refuge aſſuré qu’en Dieu, il leur a pardonné lors qu’ils ſe ſont convertis, il eſt clement & miſericordieux à ceux qui ſe convertiſſent. O vous qui croyez, craignez Dieu & ſoyez gens de bien ; les habitans de la Medine & les Arabes qui habitent à l’entour de cette ville, ne doivent pas contrarier la volonté du Prophete de Dieu ? ny deſaprouvez ce qu’il approuve, parce qu’ils n’ont reſſenty ny ſoif, ny peine, ny douleur pour le ſervice de ſa divine Majeſté, ils n’ont pas eſté foulés aux pieds par leurs ennemis, ils irriteront les infidelles, & ne recevront point de deplaiſir, au contraire, ils acquerront du merite, & feront une bonne œuvre ; Dieu ne prive pas de recompenſe ceux qui font bien, il eſcrira la depenſe qu’ils feront pour ſon ſervice, & le nombre des Idoles qu’ils ruyneront pour les recompenſer de leurs bonnes œuvres. Il n’eſt pas neceſſaire que tous les fidelles accourent à la guerre, c’eſt aſſez que de chaque liguée & de chaque nation il y en aille une partie, cependant que les autres apprendront les loix & les myſteres de la foy pour inſtruire leurs compagnons lors qu’ils ſeront revenus de leur voyage, peut-eſtre qu’ils craindront le chaſtiment de Dieu. O vous qui croyez en Dieu, combattez contre ceux qui vous veulent faire ſalir dans l’impieté, ſoyez genereux & ſçachez que Dieu eſt avec ceux qui ont ſa crainte devant les yeux. Lors que Dieu a fait deſcendre du Ciel quelque chapitre de l’Alcoran, quelques-uns d’entr’eux ont dit par moquerie, cela augmentera la foy de ce peuple ; Certainement il augmente la foy des vray-croyans, il les reſjoüyt, & accroit la colere de ſa divine Majeſté ſur les infidelles qui perſiſtent en leurs ſaletez & meurent dans leur impieté. Ils ne cognoiſſent pas que Dieu esprouve les bons une fois ou deux l'année, ils ne ſe convertiront pas, c'eſt temps perdu que de les peſcher : lors que Dieu a envoyé du Ciel quelque chapitre de l’Alcoran, ils ſe ſont regardez les uns les autres, & ont dit, quelqu’un nous voit-il ? Ils ſont retournez à leur impieté, & Dieu a detourné leur cœur di droict chemin parce qu’ils ne veulent pas comprendre la verité. Dieu vous a envoyé un Prophete de voſtre nation, qui ſouhaitte avec paſſion de vous delivrer de voſtre opiniatreté, & eſt extremément affectionné à vous enſeigner le chemin de ſalut, Dieu eſt doux & clement envers les vray-croyans. S’ils abandonnent la foy, dis leur, Dieu eſt mon protecteur, il n’y a qu’un ſeul Dieu, je me ſuis reſigné a la volonté de ſa divine Majeſté, il eſt le ſeigneur du throſne majeſtueux.

  1. C’eſt Aboubekre.
  2. Voy Gelaldin.
  3. Benou Mocren.
  4. Kiab bin Malik, helal bin Amihe, Meſrarhe bin Rabia.