75%.png

L’Alcoran (Traduction de Du Ryer)/92

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Traduction par André Du Ryer.
Antoine de Sommaville (p. 635).



LE CHAPITRE DE LA NUIT,
contenant vingt verſets,
eſcrit à la Meque.


AU Nom de Dieu clement & miſericordieux. Je jure par l’obscurité de la nuit, par la clarté du jour, par la creation de l’homme & de la femme, que vos actions ſont bien differentes. Celuy qui rend à Dieu l’obeïſſance qui luy eſt deuë, & qui croit en son unité, ira au Paradis, a celuy qui ne loüera pas ſa Divine Majeſté, qui ne ſe voudra pas convertir, ira en Enfer, ſes richeſſes ne le ſauveront pas & ſera precipité dedans les flammes eternelles. C’eſt nous qui conduiſons le peuple, nous diſpoſons du commencement & de la fin de toute chose. Je vous preſche les tourmens de l’Enfer, perſonne n’y entrera que les miſerables qui ont blasphemé; & qui ſe ſont eſloignez du chemin de ſalut, celuy qui aura la crainte de Dieu devant les yeux, & qui fera des aumoſnes ſera delivré du feu de l’Enfer, perſonne ne ſera recompenſé que de ce qu’il aura fait pour l’amour de Dieu, il en ſera ſatisfait & content.