L’Encyclopédie/1re édition/CURULE

La bibliothèque libre.
Aller à la navigation Aller à la recherche
◄  CURVILIGNE
CURUPA  ►

CURULE, adj. (Hist. anc.) chaise curule ; c’étoit un siége d’ivoire, sur lequel certains magistrats de Rome avoient droit de s’asseoir. Voyez Chaise.

Les magistrats curules étoient les édiles, les préteurs, les censeurs, & les consuls. Voyez Edile.

Les senateurs qui avoient exercé ces premieres magistratures curules, se faisoient porter au senat sur ces chaises. Ceux qui triomphoient étoient aussi sur une chaise posée sur une espece de char, currus, d’où est venu le nom de curule. Voyez Triomphe.

La chaise curule sur les médailles marque la magistrature. Quand elle est traversée par une haste, c’est le symbole de Junon, dont on se sert pour marquer la conservation des princesses. Voy. le P. Jobert, Science des médailles.

Statues curules. Voyez Statue. (G)