L’Encyclopédie/1re édition/EXOMPHALE

La bibliothèque libre.
Aller à la navigation Aller à la recherche

EXOMPHALE, s. f. terme de Chirurgie, est un nom général qui comprend toutes les especes de descentes ou de tumeurs qui surviennent au nombril par le déplacement des parties solides qui sont renfermées dans la capacité du bas-ventre. Ainsi les auteurs ont mis mal-à-propos au nombre des hernies de l’ombilic des tumeurs humorales qui n’ont point de caractere particulier pour être situées en cette partie. L’hydromphale est une tumeur aqueuse à l’ombilic, qui ne présente pas d’autre indication que l’œdeme dont il est une espece. Voyez Œdeme. Nous en dirons autant du pneumatomphale ou tumeur venteuse de l’ombilic. Voyez Emphyseme du varicomphale. Voyez Varice, &c.

Les parties internes qui forment une tumeur extérieure après avoir passé par l’anneau de l’ombilic, sont l’intestin & l’épiploon. Si l’intestin sort seul, c’est un enteromphale ; l’épiploon seul forme l’épiplomphale ; & la tumeur formée par l’épiploon & par l’intestin conjointement, se nomme entéro-épiplomphale.

Cette maladie ne differe des autres hernies que par sa situation ; elle a les mêmes indications ; elle produit les mêmes symptomes ; elle est susceptible des mêmes accidens : nous en parlerons au mot Hernie.

La réduction des parties qui forment cette hernie, est l’intention principale qu’on doit se proposer dans son traitement. Voyez Réduction.

Lorsque les parties sont réduites, il faut les contenir avec un bandage convenable. Voyez Brayer.

On se sert pour maintenir les parties réduites dans la hernie ombilicale, d’un fil de fer ou de laiton assez fort, contourné comme on le voit fig. 3. Planche VI. de Chirurgie. On le garnit de bourre, & on le revêt de futaine ou de chamois : on employe plus communément le brayer, figure 7. Chirurg. Planche XXIX.

On voit dans le second volume des mémoires de l’académie royale de Chirurgie un bandage mécanique pour l’exomphale. M. Suret qui en est l’auteur, a placé dans la pelote du bandage des ressorts, au moyen desquels le ventre est toûjours également comprimé dans ses différens mouvemens. Ce bandage a été trouvé très-utile & fort ingénieux : la mécanique en est empruntée de l’horlogerie. M. Suret est toûjours fort loüable d’en avoir fait l’application à son bandage. (Y)

Exomphale, (Manége, Maréch.) ce n’est point par la simple connoissance que j’ai acquis de la disposition & de l’arrangement des parties contenues dans la cavité abdominale du cheval, & conséquemment à l’analogie, que je prétens que la hernie dont il s’agit, peut avoir lieu dans l’animal : j’en ai vû qui en étoient réellement attaqués, & il seroit assez inutile d’entreprendre de démontrer par des raisonnemens la certitude & la possibilité d’un fait dont d’autres yeux que les miens peuvent avoir été témoins. Il ne seroit pas moins superflu de détailler les moyens de remédier à cette maladie, en quelque façon incurable, soit que l’on envisage les différens efforts auxquels tout cheval utile est exposé, soit que l’on considere les embarras qu’occasionneroient & la nécessité d’opérer la rentrée de l’intestin, car l’animal n’est pas susceptible de l’épiplomphale, & l’importance de maintenir cet intestin rentré, par le secours d’un bandage qu’on ne parviendroit jamais à assujettir parfaitement. Cette hernie se manifeste par une tumeur circonscrite, & plus ou moins considérable, mais toûjours sensible & douloureuse au tact & à la compression ; elle a son siége à l’endroit de l’anneau ombilical. Il est étonnant qu’aucun auteur n’en ait fait mention ; ceux qu’un défaut aussi essentiel a trompés, seroient sans doute en droit de leur reprocher leur silence. (e)