L’Encyclopédie/1re édition/FUMER

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
◄  FUMÉE
FUMET  ►

FUMER, voyez Fumée.

Fumer, (Chimie. Métallurgie.) faire fumer l’antimoine ; c’est fondre un régule d’antimoine tenant de l’or, & l’élever en fleur par le vent d’un soufflet. Dans la purification de l’or par l’antimoine, on se sert d’un creuset qu’on place au fourneau de fusion : ce demi-métal fondu se dissipe assez par l’action de l’air & du feu ; mais beaucoup plus vite, quand on y joint le vent d’un soufflet à main. L’artiste lui adapte pour lors un tuyau courbe, afin de n’être pas obligé d’avoir les bras continuellement levés, & de n’être pas incommodé par la chaleur. Il est aisé de concevoir que cette opération doit se faire à l’air libre, & que le bain doit être bien liquide. Au défaut d’un fourneau de fusion, on a recours à la forge, dont on anime le feu avec le gros soufflet, indépendamment du soufflet à main, dont on dirige toûjours le vent sur le bain. Au lieu d’un creuset, on peut encore employer un bon scorificatoire à fond plat, & l’opération en va plus vîte, parce que le bain a plus de contact avec l’air, en conséquence de sa plus grande étendue : mais la perte de l’or est plus considérable, surtout quand il est joint à une grande quantité d’antimoine. C’est ainsi qu’on sépare ce demi-métal de l’or : mais il n’est pas possible de dissiper le reste de la partie réguline, qu’en tenant le mélange long-tems dans un scorificatoire sur un feu vif, & le soufflant fortement ; à moins qu’on n’ait recours à la cémentation, ou qu’on ne fonde l’or avec le nitre & le borax. Cramer. Si on étoit tenté de retenir les fleurs d’antimoine, pour savoir si elles contiennent de l’or. on pourroit avoir recours à un appareil que donne Libavius, part. I. lib. III. pag. 279. Il consiste en un vaisseau elliptique, à chaque sommet duquel il y a un tuyau, l’un pour recevoir celui du soufflet, & l’autre pour conduire les fleurs dans un grand pot de terre placé à côté du fourneau. Ce pot est fermé d’un couvercle ; & le vaisseau elliptique qu’on couche dans le fourneau de fusion, a aussi une ouverture qu’on ferme encore exactement sans doute : on met des charbons ardens dessus & dessous. Libavius croit trouver des vestiges de la description de ce vaisseau dans Dioscoride : mais reste à savoir si cet appareil peut aller ; & s’il ne faut point quelque issue au pot de terre qui reçoit les fleurs, pour le jeu de l’air. Si l’on veut savoir en quel état est cette chaux d’antimoine, on peut consulter la section antimoine diaphorétique, à l’article Fondant de Rotrou. Voyez Or, Affinage, Purification, Précipitation, & Antimoine. Article de M. de Villiers.

Fumer (Chimie. Métallurgie.) se dit en ce sens, faire fumer une coupelle, ou l’évaporer. Voyez Essai & Évaporer.

Fumer, (Jardin.) c’est engraisser les terres. Voy. Engrais.

Fumer, Boucaner, Soreter, Sorire, des harengs, sardines, &c. termes synonymes de Pêche. Voyez Sorrer.