100%.png

Le Coran (Traduction de Savary)/61

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche


Traduction de Claude-Étienne Savary.
LE CORAN,

traduit de l’arabe, accompagné de notes, précédé d’un abrégé de la vie de Mahomet, tiré des écrivains orientaux les plus estimés.

Seconde partie.
Réédition de 1821 (première édition en 1782).

Publié à Paris et Amsterdam par G. Dufour, Libraire.
◄  Chapitre LX Sourate 61 Chapitre LXII  ►


CHAPITRE LXI.
L’Ordre.
donné à Médine, composé de 14 versets.

Au nom de Dieu clément et miséricordieux.


Les cieux et la terre louent l’Éternel ; il est puissant et miséricordieux.

2O croyans ! pourquoi ne remplissez-vous pas la promesse faite à Dieu ?

3Il hait ceux dont les actions démentent les paroles.

4Il aime ceux qui combattent pour la foi avec ordre, et qui sont fermes comme un mur impénétrable.

5Pourquoi m’affligez-vous, disait Moïse aux Israélites ? Je suis l’interprète du ciel auprès de vous ; vous ne l’ignorez pas. Ils abjurèrent la vérité. Dieu égara leurs cœurs ; il ne dirige point les prévaricateurs.

6Je suis l’apôtre de Dieu, répétait aux juifs Jésus, fils de Marie. Je viens confirmer la vérité du Pentateuque qui m’a précédé, et vous annoncer l’heureuse venue du prophète qui me suivra. Ahmed [1] est son nom. Jésus prouva sa mission par des miracles, et les Hébreux s’écrièrent : C’est un imposteur.

7Quoi de plus coupable que de blasphémer contre Dieu, qui vous appelle à l’islamisme. Il n’est point le guide des impies.

8Ils voudraient éteindre de leur souffle le flambeau de la foi ; mais Dieu fera briller sa lumière malgré l’horreur qu’elle inspire aux infidèles.

9C’est lui qui a donné au prophète des lois et la religion sublime, afin qu’il établisse son triomphe sur la ruine des autres cultes, malgré les efforts des idolâtres.

10O croyans ! vous enseignerai-je un moyen d’éviter la rigueur des tourmens ?

11Croyez en Dieu et à son envoyé ; combattez sous l’étendard de la foi ; faites le généreux sacrifice de votre vie et de vos biens ; c0est pour vous la route du bonheur. Si vous le saviez !

12Dieu pardonnera vos offenses ; il vous introduira dans les jardins où coulent des fleuves. Vous habiterez le délicieux séjour d’Éden, et vous jouirez de la félicité suprême.

13Il vous accordera les autres biens que vous désirez, sa protection puissante, et une victoire prochaine. Annonce ces promesses aux fidèles.

14O croyans ! soyez les ministres de Dieu, comme le disait Jésus, fils de Marie, aux apôtres, quand il leur demanda : Qui m’aidera à étendre la religion divine ? Nous serons tes ministres, répondirent-ils. Une partie des enfans d’Israël embrassa la foi, et les autres persistèrent dans l’incrédulité. Nous avons fortifié les croyans contre leurs ennemis, et ils ont remporté la victoire.


  1. Mahomet portait deux noms, celui d’Ahmed et celui de Mahammed. L’un et l’autre dérivent du verbe hamad, il a loué. Le premier est superlatif et signifie très-loué. Le second est un participe et signifié loué. C’est le plus glorieux qu’il prend dans le Coran.