Le Koran (Traduction de Kazimirski)/93

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Librairie Charpentier (p. 512).

CHAPITRE XCIII.

LA MATINÉE.


Donné à La Mecque. — 11 versets.


Au nom du Dieu clément et miséricordieux


  1. J’en jure par la MATINÉE[1],
  2. Par la nuit, quand ses ténèbres s’épaississent,
  3. Ton Seigneur ne t’a point oublié, il ne t’a pas pris en haine[2].
  4. La vie future vaut mieux pour toi que la vie présente.
  5. Dieu t’accordera des biens et tu seras satisfait.
  6. N’étais-tu pas orphelin, et ne t’a-t-il pas accueilli ?
  7. Il t’a trouvé égaré, et il t’a guidé.
  8. Il t’a trouvé pauvre, et il t’a enrichi.
  9. N’use point de violence envers l’orphelin.
  10. Garde-toi de repousser le mendiant.
  11. Raconte plutôt les bienfaits de ton Seigneur.

  1. Le mot du texte signifie soit le jour en général, soit cette heure de l’avant-midi où le soleil est déjà assez élevé au-dessus de l’horizon.
  2. Ce verset, dit-on, fut révélé à Mahomet quand il se plaignit à Dieu d’une longue interruption dans les révélations célestes, pendant que les idolâtres le pressaient de questions et interprétaient son silence en sa défaveur.