Le Pyrrhonisme de l’histoire/Édition Garnier/8

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Le Pyrrhonisme de l’histoireGarniertome 27 (p. 249-250).
◄  VII.
IX.  ►
CHAPITRE VIII.
de thucydide.

Revenons aux Grecs[1]. Thucydide, successeur d’Hérodote, se borne à nous détailler l’histoire de la guerre du Péloponèse, pays qui n’est pas plus grand qu’une province de France ou d’Allemagne, mais qui a produit des hommes en tout genre dignes d’une réputation immortelle : et comme si la guerre civile, le plus horrible des fléaux, ajoutait un nouveau feu et de nouveaux ressorts à l’esprit humain, c’est dans ce temps que tous les arts florissaient en Grèce. C’est ainsi qu’ils commencent à se perfectionner ensuite à Rome dans d’autres guerres civiles du temps de César, et qu’ils renaissent encore, dans notre xve et xvie siècle de l’ère vulgaire, parmi les troubles de l’Italie.

  1. Toute la fin de ce chapitre avait paru, en 1765 dans l’Encyclopédie, tome VIII, au mot Histoire. Voyez la note, tome XIX, page 316.