Les Lettres d’Amabed/Lettre 3a d’Amabed

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Les Lettres d’AmabedGarniertome 21 (p. 441).
◄  Réponse
IV  ►


TROISIÈME LETTRE

D’AMABED À SHASTASID.


Béni soit à jamais Birma, qui a fait l’homme pour la femme ! Sois béni, ô cher Shastasid, qui t’intéresses tant à mon bonheur ! Charme des yeux est à moi ; je l’ai épousée. Je ne touche plus à la terre ; je suis dans le ciel : il n’a manqué que toi à cette divine cérémonie. Le docteur Fa tutto a été témoin de nos saints engagements ; et, quoiqu’il ne soit pas de notre religion, il n’a fait nulle difficulté d’écouter nos chants et nos prières ; il a été fort gai au festin des noces. Je succombe à ma félicité. Tu jouis d’un autre bonheur : tu possèdes la sagesse ; mais l’incomparable Adaté me possède. Vis longtemps heureux, sans passions, tandis que la mienne m’absorbe dans une mer de voluptés. Je ne puis t’en dire davantage : je revole dans les bras d’Adaté.