Les Machabées de la Nouvelle-France

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Les Machabées de la Nouvelle-France
Histoire d’une famille Canadienne 1641-1768
Imprimerie de Léger Brousseau.

JOSEPH MARMETTE


LES MACHABÉES

DE LA NOUVELLE-FRANCE

HISTOIRE D’UNE FAMILLE CANADIENNE
1641-1768



QUÉBEC
Imprimerie de Léger Brousseau

1878


Enregistré conformément à l’Acte du Parlement du Canada, en l’année 1878, par Joseph Marmette, au bureau du ministre d’agriculture, à Ottawa.



TABLE DES MATIÈRES


 
Page.


SOURCES



Une colonie naissante. — Fondation de Montréal. — Chiens-sentinelles. — Première attaque des Iroquois contre Montréal. — Belle conduite de M. de Maisonneuve. — Il tue un chef iroquois. — Ruses des sauvages. 
 13


Charles LeMoyne. — Il fait prisonnier deux Iroquois et sauve la vie à M. de Normentville. — Il s’empare de deux autres Iroquois. — Acharnement des Iroquois contre Montréal. — La surprise du 6 mai 1651. — Français massacrés. — Un homme scalpé vif. — Le combat du 18 juin 1651. — Belle action d’un nommé Lavigne. — Charles Lemoyne taille les Iroquois en pièces. — Il est nommé garde-magasin à Montréal. — Terreur inspirée par les Iroquois. 
 23


Lambert Closse et les Iroquois. — Mariage de Charles LeMoyne. — Les Iroquois forcés de demander la paix. — Hardi coup de main de LeMoyne. 
 38


Dangers courus par M. LeMoyne. — Les Iroquois châtiés. — Services subséquents rendus par Charles LeMoyne. — Il est anobli. — Sa mort. 
 54


Les enfants de Charles LeMoyne. — Intérieur d’une famille canadienne il y a deux cents ans. — Éducation des frères LeMoyne. — Leurs premiers faits d’armes à la Baie d’Hudson. — Un canot d’écorce contre un navire de guerre. — Expédition contre les Tsonnontouans. — Beaux témoignages rendus aux frères LeMoyne. 
 70


D’Iberville à la Baie d’Hudson. — Massacre de Lachine. — Prise de Corlar. — Nouveaux exploits d’Iberville. — Le siège de Québec par Phipps. — Mort de MM. de Sainte-Hélène et de Bienville et de Mme LeMoyne, leur mère. 
 96


Nouvelle expédition à la Baie d’Hudson. — Mort de M. LeMoyne, de Chateauguay. — Le fort Nelson repris par d’Iberville. — M. de Maricourt se distingue dans une autre expédition contre les Iroquois. — D’Iberville prend Pemquid. — Il se rend à Terreneuve. — Ses démêlés avec M. de Brouillan. — Tous deux s’emparent de Saint-Jean. — Glorieuse campagne des Canadiens à Terreneuve. — Couronnement des exploits d’Iberville à la Baie d’Hudson. 
 112


Mort de MM. LeMoyne, de Longueuil et de Maricourt. — Les découvreurs du Mississipi, Jolliet et Marquette. — Expédition de LaSalle ; malheurs qui la terminent. — D’Ibervile reprend le projet de coloniser la Louisiane. — Il découvre l’embouchure du Mississipi, et fonde rétablissement de Biloxi. — Mort de M. LeMoyne d’Assigny. — Mobile et l’île Dauphine. — D'Iberville administrateur. — Il est attaqué de la fièvre jaune, et retourne malade en France, où il est forcé de rester quelques années. — Missionnaires envoyés à la Louisiane. — D’Iberville rétabli reprend le cours de ses conquêtes. — Il s’empare de l’île de Nevis, et se prépare à attaquer les flottes anglaises de la Virginie et de Terreneuve, lorsqu’il est atteint de nouveau des fièvres jaunes, et meurt à la Havane. — MM. LeMoyne, de Sérigny et de Chateauguay. — M. de Bienville et la Louisiane. — Entreprises de Crozat et de Law. — Prise de Pensecola. — Malheurs qui fondent sur la Louisiane. — Conspiration des Natchez. — La colonie se relève grâce au dévouement de M. de Bienville. — Mort de Bienville à Paris. — Conclusion. 
 142