éléments Wikidata

Livre:Marmette - Les Machabées de la Nouvelle-France, 1878.djvu

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Marmette - Les Machabées de la Nouvelle-France, 1878.djvu
TitreLes Machabées de la Nouvelle-France
Sous-titreHistoire d’une famille Canadienne 1641-1768
AuteurJoseph Marmette Voir et modifier les données sur Wikidata
Maison d’éditionImprimerie de Léger Brousseau
Lieu d’éditionQuébec
Année d’édition1878
BibliothèqueBibliothèque nationale de France
Fac-similésdjvu
AvancementÀ valider

Pages

Projet Métro de Montréal
(Projet Québec/Canada)
Longueuil–Université-de-Sherbrooke Metro.jpg

Métro Longueil-Université de Sherbrooke (autrefois nommé tout simplement Longueuil) fut nommé d’après la ville de Longueuil, ancienne seigneurie appartenant à Charles Le Moyne, sieur de Longueuil. Ce livre relate l'histoire de la famille LeMoyne et les débuts de la Nouvelle-France


007 008 009 010 011 012 013 014 015 016 017 018 019 020 021 022 023 024 025 026 027 028 029 030 031 032 033 034 035 036 037 038 039 040 041 042 043 044 045 046 047 048 049 050 051 052 053 054 055 056 057 058 059 060 061 062 063 064 065 066 067 068 069 070 071 072 073 074 075 076 077 078 079 080 081 082 083 084 085 086 087 088 089 090 091 092 093 094 095 096 097 098 099 100 101 102 103 104 105 106 107 108 109 110 111 112 113 114 115 116 117 118 119 120 121 122 123 124 125 126 127 128 129 130 131 132 133 134 135 136 137 138 139 140 141 142 143 144 145 146 147 148 149 150 151 152 153 154 155 156 157 158 159 160 161 162 163 164 165 166 167 168 169 170 171 172 173 174 175 176 tdm tdm tdm - -


JOSEPH MARMETTE


LES MACHABÉES

DE LA NOUVELLE-FRANCE

HISTOIRE D’UNE FAMILLE CANADIENNE
1641-1768



QUÉBEC
Imprimerie de Léger Brousseau

1878


Enregistré conformément à l’Acte du Parlement du Canada, en l’année 1878, par Joseph Marmette, au bureau du ministre d’agriculture, à Ottawa.



TABLE DES MATIÈRES


 
Page.


SOURCES



Une colonie naissante. — Fondation de Montréal. — Chiens-sentinelles. — Première attaque des Iroquois contre Montréal. — Belle conduite de M. de Maisonneuve. — Il tue un chef iroquois. — Ruses des sauvages. 
 13


Charles LeMoyne. — Il fait prisonnier deux Iroquois et sauve la vie à M. de Normentville. — Il s’empare de deux autres Iroquois. — Acharnement des Iroquois contre Montréal. — La surprise du 6 mai 1651. — Français massacrés. — Un homme scalpé vif. — Le combat du 18 juin 1651. — Belle action d’un nommé Lavigne. — Charles Lemoyne taille les Iroquois en pièces. — Il est nommé garde-magasin à Montréal. — Terreur inspirée par les Iroquois. 
 23


Lambert Closse et les Iroquois. — Mariage de Charles LeMoyne. — Les Iroquois forcés de demander la paix. — Hardi coup de main de LeMoyne. 
 38


Dangers courus par M. LeMoyne. — Les Iroquois châtiés. — Services subséquents rendus par Charles LeMoyne. — Il est anobli. — Sa mort. 
 54


Les enfants de Charles LeMoyne. — Intérieur d’une famille canadienne il y a deux cents ans. — Éducation des frères LeMoyne. — Leurs premiers faits d’armes à la Baie d’Hudson. — Un canot d’écorce contre un navire de guerre. — Expédition contre les Tsonnontouans. — Beaux témoignages rendus aux frères LeMoyne. 
 70


D’Iberville à la Baie d’Hudson. — Massacre de Lachine. — Prise de Corlar. — Nouveaux exploits d’Iberville. — Le siège de Québec par Phipps. — Mort de MM. de Sainte-Hélène et de Bienville et de Mme LeMoyne, leur mère. 
 96


Nouvelle expédition à la Baie d’Hudson. — Mort de M. LeMoyne, de Chateauguay. — Le fort Nelson repris par d’Iberville. — M. de Maricourt se distingue dans une autre expédition contre les Iroquois. — D’Iberville prend Pemquid. — Il se rend à Terreneuve. — Ses démêlés avec M. de Brouillan. — Tous deux s’emparent de Saint-Jean. — Glorieuse campagne des Canadiens à Terreneuve. — Couronnement des exploits d’Iberville à la Baie d’Hudson. 
 112


Mort de MM. LeMoyne, de Longueuil et de Maricourt. — Les découvreurs du Mississipi, Jolliet et Marquette. — Expédition de LaSalle ; malheurs qui la terminent. — D’Ibervile reprend le projet de coloniser la Louisiane. — Il découvre l’embouchure du Mississipi, et fonde rétablissement de Biloxi. — Mort de M. LeMoyne d’Assigny. — Mobile et l’île Dauphine. — D'Iberville administrateur. — Il est attaqué de la fièvre jaune, et retourne malade en France, où il est forcé de rester quelques années. — Missionnaires envoyés à la Louisiane. — D’Iberville rétabli reprend le cours de ses conquêtes. — Il s’empare de l’île de Nevis, et se prépare à attaquer les flottes anglaises de la Virginie et de Terreneuve, lorsqu’il est atteint de nouveau des fièvres jaunes, et meurt à la Havane. — MM. LeMoyne, de Sérigny et de Chateauguay. — M. de Bienville et la Louisiane. — Entreprises de Crozat et de Law. — Prise de Pensecola. — Malheurs qui fondent sur la Louisiane. — Conspiration des Natchez. — La colonie se relève grâce au dévouement de M. de Bienville. — Mort de Bienville à Paris. — Conclusion. 
 142