Les Prolégomènes/1

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Traduction par De Slane.
Imprimerie Impériale (p. 86).

PREMIÈRE SECTION.
sur la civilisation en général. — plusieurs discours préliminaires.



VOLUME PREMIER :

Pages.

La réunion des hommes en société est une chose nécessaire, parce qu’ils ne peuvent subsister à moins de s’entr’aider. — Nécessité d’un modérateur qui puisse maintenir les hommes dans l’ordre, et les empêcher de s’attaquer les uns les autres. — Opinion des philosophes à ce sujet.


Second discours préliminaire. Traitant de la partie habitée de la terre, des principales mers, des grands fleuves et des climats 
 90
Forme de la terre. — L’Océan. — Le zodiaque. — La ligne équinoxiale. — Les climats. — La mer Romaine (la Méditerranée). — La mer de Venise (l’Adriatique). — La mer de Chine, appelée aussi mer de l’Inde et mer Abyssinienne. — La mer d’Es-Sonîs (la mer Rouge). — Le canal vert ou mer de Fars (golfe Persique). — La mer de Djordjan ou de Taberistan (la mer Caspienne). — Le Nil. — L’Euphrate. — Le Tigre. — Le Djeîhonn (Oxus).


Supplément du second discours préliminaire. Pourquoi le quart septentrional de la terre a-t-il une population plus nombreuse que le quart méridional? 
 99
Notions préliminaires. — L’équateur. — Mouvement du soleil dans l’écliptique. — La latitude d’un endroit. — Selon Averroès, la région équatoriale est habitée, ainsi que les contrées au delà.


Quelle est la portion habitée de la terre? — Les sept climats et leurs dimensions. — On divise chaque climat en dix sections égales.


Troisième discours préliminaire. Qui traite des climats soumis à une température moyenne; de ceux qui s’écartent des limites où cette température domine, et de l’influence exercée par l’atmosphère sur le teint des hommes et sur leur état en général 
 168
Caractère particulier de chaque climat. — Les habitants des pays du Nord et des pays du Sud. — Les Esclavons. — Les Nègres. — Les Zendj. — Sur la couleur noire de la race nègre.


Quatrième discours préliminaire. Qui traite de l’influence exercée par l’air sur le caractère des hommes 
 174
Les Nègres. — Les habitants des pays maritimes. — Opinion de Masoudi touchant le caractère léger et étourdi des Nègres.


Cinquième discours préliminaire. Qui traite des influences diverses que l’abondance et la disette exercent sur la société humaine, et des impressions qu’elles laissent sur le physique et le moral de l’homme 
 177
Les habitants des pays chauds et stériles sont mieux constitués physiquement et moralement que ceux des autres contrées. — Explication de ce fait. — Indication des effets produits par une nourriture trop abondante. — On peut s’habituer à vivre d’une faible quantité d’aliments. — La faim. — L’abstinence complète de toute nourriture. — Anecdotes à ce sujet. — Influence de la chair des animaux sur le corps et sur l’esprit de ceux qui en font leur principale nourriture.


Sixième discours préliminaire. Concernant les hommes qui, par une disposition innée ou par l’exercice de pratiques religieuses, ont la faculté d’apercevoir les choses du monde invisible. Ce chapitre commence par des observations sur la nature de la révélation et des songes 
 184
Il y a certains hommes auxquels Dieu communique des révélations. — Comment on les reconnaît. — Parole du Prophète au sujet de la révélation. — Signes qui caractérisent les personnages inspirés. — Les miracles. — Comment ils se produisent. — L’annonce préalable (tahaddi) du miracle. — Nature des prodiges opérés par un homme qui est favorisé de Dieu sans être prophète. — Le Coran est le miracle le plus grand. — De la divination, — Une ordonnance parfaite règne entre tous les êtres du monde sensible, — L’âme et la faculté perceptive, — Les âmes qui sont capables de s’exalter jusqu’à la perception des choses du monde invisible. — Il y en a de diverses classes. — La révélation. — Comment elle arrive. — Les effets qu’elle produit sur celui qui la reçoit. — La divination. — Les diverses catégories de devins. — Opinion de certains philosophes relativement à la faculté divinatoire. — Les songes et leurs divers genres. — Elles font une partie du prophétisme. — Comment l’âme se dégage du voile des sens au moyen du sommeil. — Charme employé pour se procurer des songes. — Les sachants. — Les aruspices. — Les augures. — Comment l’âme acquiert la disposition de recueillir des perceptions dans le monde invisible. — Les divers genres de divination. — Les devins. — Les augures. — Les insensés. — Les sachants. — Des paroles qui échappent à l’homme qui est sur le point de s’endormir ou de mourir. — Des exercices magiques. — Des djoguis. — Des soufis. — Des inspirés (mohaddeth). — Anecdotes d’Omar et d’Abou-Beckr. — Les idiots. — Les astrologues. — Les géomanciens et leur manière d’opérer. — Le calcul nommé Hiçah ennîm. — La zairdja d’Es-Sibti. — Problèmes d’arithmétique assez curieux.