éléments Wikidata

Livre:Baillet - La Vie de monsieur Des-Cartes, seconde partie.djvu

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Baillet - La Vie de monsieur Des-Cartes, seconde partie.djvu
TitreLa Vie de M. Descartes Voir et modifier les données sur Wikidata
AuteurAdrien Baillet Voir et modifier les données sur Wikidata
Année d’édition1691
BibliothèqueInternet Archive
Fac-similésdjvu
AvancementÀ corriger
Série1 -- 2

Pages

- - - - - - TdM TdM TdM TdM TdM TdM TdM TdM TdM TdM TdM TdM TdM TdM TdM TdM 001 002 003 004 005 006 007 008 009 010 011 012 013 014 015 016 017 018 019 020 021 022 023 024 025 026 027 028 029 030 031 032 033 034 035 036 037 038 039 040 041 042 043 044 045 046 047 048 049 050 051 052 053 054 055 056 057 058 059 060 061 062 063 064 065 066 067 068 069 070 071 072 073 074 075 076 077 078 079 080 081 082 083 084 085 086 087 088 089 090 091 092 093 094 095 096 097 098 099 100 101 102 103 104 105 106 107 108 109 110 111 112 113 114 115 116 117 118 119 120 121 122 123 124 125 126 127 128 129 130 131 132 133 134 135 136 137 138 139 140 141 142 143 144 145 146 147 148 149 150 151 152 153 154 155 156 157 158 159 160 161 162 163 164 165 166 167 168 169 170 171 172 173 174 175 176 177 178 179 180 181 182 183 184 185 186 187 188 189 190 191 192 193 194 195 196 197 198 199 200 201 202 203 204 205 206 207 208 209 210 211 212 213 214 215 216 217 218 219 220 221 222 223 224 225 226 227 228 229 230 231 232 233 234 235 236 237 238 239 240 241 242 243 244 245 246 247 248 249 250 251 252 253 254 255 256 257 258 259 260 261 262 263 264 265 266 267 268 269 270 271 272 273 274 275 276 277 278 279 280 281 282 283 284 285 286 287 288 289 290 291 292 293 294 295 296 297 298 299 300 301 302 303 304 305 306 307 308 309 310 311 312 313 314 315 316 317 318 319 320 321 322 323 324 325 326 327 328 329 330 331 332 333 334 335 336 337 338 339 340 341 342 343 344 345 346 347 348 349 350 351 352 353 354 355 356 357 358 359 360 361 362 363 364 365 366 367 368 369 370 371 372 373 374 375 376 377 378 379 380 381 382 383 384 385 386 387 388 389 390 391 392 393 394 395 396 397 398 399 400 401 402 403 404 405 406 407 408 409 410 411 412 413 414 415 416 417 418 419 420 421 422 423 424 425 426 427 428 429 430 - Planche Planche - 431 432 433 434 435 436 437 438 439 440 441 442 443 444 445 446 447 448 449 450 451 452 453 454 455 456 457 458 459 460 461 462 463 464 465 466 467 468 469 470 471 472 473 474 475 476 477 478 479 480 481 482 483 484 485 486 487 488 489 490 491 492 493 494 495 496 497 498 499 500 501 502 503 504 505 506 507 508 509 510 511 512 513 514 515 516 517 518 519 520 521 522 523 524 525 526 527 528 529 530 531 532 533 534 535 536 537 538 539 540 541 542 543 544 545 546 547 548 549 550 551 552 553 554 555 556 557 558 Index Index Index Index Index Index Index Index Index Index Index Index Index Index Index Index Index Index Index Index Index Index Index Index Index Index Index Index Index Index Index Index Index Index Index Index Index Index Index Index Index Index Index Index - - - -

TABLE
DES CHAPITRES
DE LA SECONDE PARTIE.

LIVRE CINQUIÈME.
Contenant ce qui s’est passé au sujet de M. Descartes, depuis le têms de la connoissance qu’il fit avec les Professeurs d’Utrecht, jusqu’à la publication de ses Méditations Méthaphysiques.

Chap. I. M. Roy, ou Régius apprend la méthode & les principes de la Philosophie de M. Descartes par la bouche de M. Rénéry, & par la lecture des Essais de cette Philoſophie. Il les enſeigne à ses Écoliers, & il parvient par ce moyen a une Chaire de Professeur en Médecine dans l’Univerfité d’Utrecht, Obstacles ſurvenus durant la brigue de cette Chaire. M. Régius regarde M. Descartes comme l’auteur de ſa fortune & de ſes connoissances. Il se déclare son Disciple, & se dévouë à luy d’une manière particulière. Confusion dans les lettres imprimées de M. Descartes.
Page i
Chap. II. M. Descartes fait un abrégé de Médecine ; & s’appercevant qu'il vieillissoit, il fonge aux moyens de conserver sa santé. Succès de M. Rénéri dans la profession de la Philosophie. Prudence avec laquelle il enseigne la méthode de M. Descartes. Il est si soulagé dans ses exercices, (et employe le têms de son repos à méditer sur la Gémétrie de M. Descartes & sur sa Physique. Du Livre de la Vérité, traduit en François. Jugement qu'en fait M. Descartes. Amitié étroite de M. Bannius & de M. Bloemaert Prêtres catholiques de Hollande avec M. Descartes. Leur éloge & leur défense. Jugement de la Musique de M. Bannius.
1
Chap. III. Mort de M. Rénéri Professeur à Utrecht le premier des Sectateurs de M. Descartes , qui ait enseigné ses principes publiquement. Panégyrique de M Descartes fait par ordre des Magistrats dans l’Oraiſon funèbre que M. Emilius prononça à l’honneur de M. Rénéri. M. Régius devient le premier des Disciples de M. Descartes. Amitié de M. Emilius avec M. Descartes. Modestie de M. Descartes quand il s’agit de souffrir ou de rejetter les louanges. On augmente les appointemens de M. Régius, qui est fait Professeur extraordinaire des Problèmes, & des nouveautez de Phyſique, &c.
18

Chap. IV. Mort du Mathématicien Hortenſius avec une remarque de M. Deſcartes ſur ſon Horoſcope. Mort d’Élichman & du Philoſophe Campanelle. Jugement que M. Deſcartes faisait des écrits & de l’eſprit de ce dernier. Origine des troubles excitez dans l'Université d’Utrecht, au sujet de la Philoſophie de M. Deſcartes, par Giſbert Voetius. Hiſtoire de cet homme, ſon portrait. Jugement des Sçavans ſur ſon eſprit, & ſes écrits. Moyens dont il ſe ſert pour attaquer la Philoſophie de M. Deſcartes. Ses thèſes touchant l’Athéïſme.
25
Chap. V. M. Régius prend des précautions contre la mauvaife humeur de Voetius e^uil avoit k ménager. Préjudice cfuil fait a fa perfonfie, & a la Philofophie Carte fenne dans fes leçons problématiques de Phyfique. Son indifcrétion a une théfe des Péripatèticiens, Amis que M. Defcartes avoit a Vtrecht. Il inflruit Régius fur divers points de Phyfique. Son fentiment fur la circulation du fang. Ingratitude & malhonnêteté de Plempius a l'égard de M. Defcartes, qui la fonffre plus patiem^ ment que Régius. Il tâche de fe retrancher touchant le commerce des lettres ^ pour fe procurer plus de retraite & de repos j mais ce fut en vain. Le P. Merfenne lui envoyé le traité des Coniques de M. Pafcal le jeune. Jugement qu’il en ^t.
33
Chap. VI. Traité de M. des Argues touchant les SeÛlons Coniques, Avis que luy donne M. Defcartes touchant fon deffein. Différence de la manière d^ écrire pour les Curieux dtavec celle d^ écrire pour les Sçavans^ eu pour les gens de la Profeffion. Ouvrage de Ai. Mydorgè fur les Serions Coniques. Continuation de cet ouvrage. Obfervations de M. de Be aune fur les lignes courbes, & autres que fiions qu il propofe a M, Defcartes. Infiances qu’il luy fait, mais en vain, pour publier fon Monde. Mauvaife fanté de M. de Beaune. Il travaille aux lunettes fur les inftru^ions de M. Defcartes, qui ejpére plus de luy que de M. du Maurier.
41
Chap. VII. M. Defcartes fe rapproche de fes amis d’Vtrecht, & vient demeurer prés de cette ville ^ puis a Leyde. Eflime quon faifoit de luy dans l’ZJniverfté de Leyde. Son amitié avec Heydanus & Rivet. Eloge du premier qui prêche a. la Carte fienne. CaraSlére de rejprit du fetond. Impreffion d’un livre anonyme contre M. Defcartes faite fans fuc~ ces. Accidens arrivez, en Hollande au commencement de l’année KJ40. Hifioire dt une famé ife gageure de Mathématique entre Stampieen & Waeffenaer, ou M. Defcartes fe trouve mêlé. CaraSlére de l’efprit de Stampire î qui perd la gageure. Deffein d’un voyage de M. Defcartes en France différé, puis rtmpu.
47
Chap. VIII. L’efprit de Voetius s’aigrît contre M. Defcartes & M. Régius y au fujet des théfes de ce dernier touchant le mouvement du caur & la circulation du fang. M. Defcartes corrige ces théfes, & veut bien y affifter, pourvu que ce foit dans l'Écoute de Mademoifelle de Schurmans. Eloge de cette Demoifelle, dont le coeur eft gâté par Labadie, & l’esprit par Voetius : par le prémier, fous prétexte d’une plus grande réformation ; par le fécond, fom prétexte de s’enfoncer dans les controverfes de la Théologie. Primer o/e & S ilvins réfutent les ihéfes de Aï. Réçius, aui fe défend. Ordonnance des Curateurs de VUniverfité d^Utrecht^ à laquelle M. Defcartes fait une explication en forme de Répenfe.
57

Chap. IX. M. Deſcartes déclare ſon ſentiment touchant le ſiège de l’Âme dans le cerveau. Uſage de la petite Glande appellée Conarium. Réflexion de M. de Sorbière peu obligeante pour M. Deſcartes. Sentiment de M. Deſcartes touchant la mémoire, qu'il diviſe en trois eſpéces, corporelle, locale, & intellectuelle. Projet de faire pajfer Ai. Def. cartes &AÏ.Afydorge en Angleterre, pour s’jf établir fout laproteBion & par les bien- fait s du Roy de la Grand’ Bretagne. Il efl fans effet. Eloge de M’ Cavendish ou Candifch ami de AI. Deſcartes & de AI. Aiydorge, Deux ejpéces de Sénateurs de la Philosophie de M. Deſcartes. Amitié de Ad. de Saumaife avec AI. Deſcartes. Mauvaife humeur de M. de Sau^ maife envers fes meilleurs amis. M. Deſcartes nen cfl pas exempt.
64
Chap. X. M. Deſcartes fe brouille avec les Je fuit es contre fon attente. Eftirne & déférence quil avait pour leur Compagnie en général, & pour fes membres particuliers. Il efl attaqué par le P. Bourdin dans des théfes de Mathématique, & par un Ecrit particulier. M. Deſcartes écrit AU P Re fleur du Collège de C lermont, pour faire changer cette manière de réfuter fes écrits, pour ff avoir les fentimens de la Société, & pourfo préparer a fontenir le choc des Jéfuites, au cas qu’ils luy refufaffent leun bienveillance & la charité quil efpéreit d’eux. Il informe fes a ?ms de ce fui fe pajfe y & il répond d’abord à P Ecrit du P. Bourdin.
70
Chap. XI. Le Père Bourdin écrit k AI. Deſcartes, & il en refait une répenfe que nous avons perdue. Peu de jours après il reçoit la réfutation de fa yélitation. Conditions que M. Deſcartes demande ah Père Bourdin pour agir de bonne foy dans leur différent. Le Père ReUtur reçoit tnfln la lettre de M. Deſcartes, & au Heu d^ accepter fes propofitïons, /’/ or^ donne au P. Bourdin de luy rendre raifon de fon procédé ^ & de ne faire^ ifn’une caufe perfonnelle de fa querelle avec AI. Deſcartes. Le P. Bourdin fe brouille avec le P. Aitrfenne au fujet d’un écrit français en former de lettre, qu’il luy avoït confié, & que celuy-cy avait envoyé à Ai. Deſcartes fans fa participation. Ad Deſcartes répond a cet Ecrit. AI. des Argues prend fa défenfe contre le P . Bourdin. AI. Deſcartes fe prépare a. la guerre contre les Jéfuites y O" a^la réfutation de la Philofophie Schala flique. Jugement qu’il fait des Conimbres, du Feuillant, & de Raconis. Il travaille a un cours méthodique de fa Philofophie.
79
Chap. XII. Mort de Francine Deſcartes, avec un abrégé de fa vie. Doutes fur le mariage fécret de fon père. Reproches de fes envieux fur c#fomt. Il remédit prornptcmim au déréglemtnt de fon célibat. Il retourne d’Amersfort à Leyde. Foetius fo /licite les Proteftans & les Catholiques^ contre lui. Il s’addreffe au P. Aderfenne pour le porter a écrire contre M. Deſcartes., & lui promet des rnatiéri. s pou- cet effet. Conduite plaif^nte de ce Miniftre pour gagner ce Religieux. Mort du père de M. Deſcartes. Il rompt le voyage qu'il méditoit de faire en France. Il charge l'Abbé Picot du foin de fes affaires domeftiques. Mort de M. Dounot Mathématicien du tiombre de fes amis. Mort de M., de Beaugrand, avec le caractère de fon efprit. Faux bruit de la mort de M. de Beaune. Mort du Feüillant. Le Roy rappelle Ai. Deſcartes pour V honorer d’une charge & d’une penfîon dans fon Royaume. Il s’en excufe, & demeure dans fa retraite.
89

Page:Baillet - La Vie de monsieur Des-Cartes, seconde partie.djvu/10

Page:Baillet - La Vie de monsieur Des-Cartes, seconde partie.djvu/11

Page:Baillet - La Vie de monsieur Des-Cartes, seconde partie.djvu/12

Page:Baillet - La Vie de monsieur Des-Cartes, seconde partie.djvu/13

Page:Baillet - La Vie de monsieur Des-Cartes, seconde partie.djvu/14

Page:Baillet - La Vie de monsieur Des-Cartes, seconde partie.djvu/15

Page:Baillet - La Vie de monsieur Des-Cartes, seconde partie.djvu/16

Page:Baillet - La Vie de monsieur Des-Cartes, seconde partie.djvu/17

Page:Baillet - La Vie de monsieur Des-Cartes, seconde partie.djvu/18

Page:Baillet - La Vie de monsieur Des-Cartes, seconde partie.djvu/19

Page:Baillet - La Vie de monsieur Des-Cartes, seconde partie.djvu/20

Page:Baillet - La Vie de monsieur Des-Cartes, seconde partie.djvu/21

Page:Baillet - La Vie de monsieur Des-Cartes, seconde partie.djvu/22