Mémoires d’un bourgeois de Paris/Tome I

La bibliothèque libre.
Aller à la navigation Aller à la recherche

TABLE


pas dans la table originale


qui je suis.
Mon enfance. — J’étudie la médecine. — Les matinées dans les hôpitaux. — Cent cinquante nouveaux-nés. — Deux cents nourrices. — MM. Andral et Bouillaud pour concurrents. — Neuf saignées. — Une portière sauvée. — Grandeur et décadence. — Une simple histoire autour d’un cercueil. 
 1


les maisons de jeu de paris.
Trois mois de folies en 1818. — La population des joueurs de profession. — Mes deux procédés pour l’étude de l’anatomie et de la pathologie. — Le café du Roi. — Un squelette vendu. — Un dîner d’amis. — Dînerons-nous ? ne dînerons-nous pas ? — La Fille d’honneur. — Les endettés du matin ; les enrichis du soir. — Trois mois de bénéfice au jeu. — Une idée de joueur. — Messieurs de la chambre. — Les chefs de parties. — Les bouts de tables. — Les tailleurs. — Les mœurs de maisons de jeu. — Un conseiller d’État. — Perse et Juvénal. — Une paire de bas de soie noire. — L’argot des joueurs. — Le joueur qui gagne, le joueur qui perd. — Les célébrités des maisons de jeu. — Les coups de Jarnac. — Lord Byron. — L’avare et le joueur. — Mon camarade de jeu. — La ferme des jeux. — Perrin des jeux. — Le Cercle des Étrangers. — Bernard. — Boursault. — Bénazet. — Le cahier des charges de la ferme des jeux. — Les produits bruts de 1819 à 1837. — Les maisons de bouillotte. — Les commandants. — Ne rouvrez pas les maisons de jeu. 
 19


la médecine au xixe siècle.
Des médecins et chirurgiens. — Ordonnance du 23 février 1822. — Suppression de la Faculté de médecine de Paris. — M. de Sémonville. — Le clergé et les médecins. — Les médecins des temps passés. — Jacquemont. — Hippolyte Royer-Collard. — Le vieux Portal. — Ses carnets de visite. — Les professeurs éliminés et les nouveaux professeurs. — Dubois. — Boyer. — Desgenettes et Larrey. — Récamier. — Le baron Dupuytren. — Lisfranc.
De la médecine au dix-neuvième siècle. — Des maladies et des malades. — Il faut écouter les malades. — Des causes morales. — L’ennui. — Les journaux de médecine. — Le talent de tribune réfugié à l’Académie impériale de médecine. — Les discours de MM. Odilon Barrot, Dufaure, Thiers, Billault, de Montalembert et Guizot. — Les discours de MM. Ricord, Gérard, Gerdy, Velpeau, Bousquet, Guérin, Bouvier, Dubois d’Amiens. — Les progrès de la médecine. — Lettre d’Orfila. — Maison de retraite pour les médecins vieux et infirmes.
De l’hygiène de l’ouvrier et de l’homme riche. — Les logements salubres. — Les bains publics. — Des médecins pour les cités ouvrières. — Les grands dîners. — Le service à table. — Il faut dépenser son dîner. — Les légumes. — Les coquillages. — Les truffes. — Le cigare.
L’art de vivre longtemps. — Voltaire. — Les académiciens. — Les marchands de la rue Saint-Denis. — Le département du Loiret. — Les gens de bureau. — Rosman voyageur. — Un prince russe. — Le souper avec de la salade et du vin de Champagne. — De la peau humaine. — La pneumonie des vieillards. — Madame de Montespan. — Conclusion. 
 47


souvenirs de l’empire.
Révolution de l’esprit et de l’estomac français. — La danse sous l’empire. — Forioso et Ravel. — Dépenses de l’impératrice Joséphine pour modes et robes. — Les cafés et les restaurateurs. — Robert et M. de Chalandray. — Cambacérès et d’Aigrefeuille. — La table de l’empereur. — Un petit roman en correspondance. — Le baron Capelle et la grande-duchesse de Lucques et de Piombino. — Montrond. — Mademoiselle Bourgoin. — Les chevaliers à la mode. — Le tribunal de commerce. — Les défenseurs près ce tribunal. — La Bourse. — Les agents de change. — Mouvements de la Bourse pendant l’empire. — Les actions de la Banque. — La caisse Jabach. — Les banquiers. — Les lycées de Paris. — Les mystificateurs. — Le cabinet noir. — Le Palais-Royal. — Les fournisseurs de l’armée. — Paulée. — Ouvrard. — Séguin. — Ouvrard et Labédoyère. — Conclusion. 
 117


les sciences, l’industrie, l’agriculture, les arts et les lettres sous l’empire.
Députation de l’Institut. — Rapport de Chénier. — Décret impérial instituant des prix décennaux. — Lauréats des prix décennaux. — Lettre de l’empereur sur Dufresne. — L’empereur et la Comédie-Française. — Molé ; ses funérailles. — Liste des tragédies et comédies représentées devant l’empereur. — La comédie ou la tragédie à Sainte-Hélène. — Création du Conservatoire. — Mademoiselle Mars à une revue. — Mademoiselle Mars sifflée et outragée. — Portrait de mademoiselle Mars. — Les classiques et les romantiques chez mademoiselle Mars. — L’Opéra sous l’empire. — Le théâtre Feydeau. — Le théâtre du Vaudeville. — Le théâtre Montansier. — Le théâtre des Variétés. — Le ci-devant jeune homme. — Merle ; son portrait. — Conclusion. 
 155


souvenirs de la restauration.
Les boulevards, la place de la Concorde et les Champs-Élysées. — Un convoi de blessés. — Un convoi de prisonniers. — Entrée des armées étrangères à Paris. — Mouvement royaliste. — Proclamation du prince de Schwartzenberg. — Déclaration de l’empereur Alexandre. — L’imprimerie Michaud. — L’empereur Alexandre loge chez le prince de Talleyrand. — Arrivée des princes en France. — Distribution d’honneurs, de places, d’argent. — L’abbé de Pradt, grand chancelier de la Légion d’honneur. — Compiègne. — Saint-Ouen. — Entrée de la famille royale à Paris. — La constitution du sénat. — La garde impériale. — Paris en délire. — Représentation royale au Théâtre-Français. — Mot de Louis XVIII à Talma. — Une parodie sur les boulevards. — La Famille Glinet. — Régner et gouverner. — Le parti bonapartiste. — Fragments historiques de S. M. Napoléon III. — Le duc de Berry à Rouen. — Premier ministère de Louis XVIII. 
 217


premier mouvement littéraire de la restauration. mœurs nouvelles.
Fulton. — Joseph de Maistre. — De Ronald. — Chateaubriand. — Laharpe. — 1814. — Un dîner littéraire en 1815 avec MM. Abel Hugo, Eugène Hugo et Victor Hugo. — Le Conservateur littéraire. — La Société des Bonnes-Lettres. — M. Lacretelle jeune. — M. Michaud. — La Quotidienne. — M. Audibert. — J. B. Soulié. — M. de Marcellus. — M. Malitourne. — Concours académiques. — MM. Saint-Marc Girardin, Magnin, Patin, de Sacy, Mérimée, Loëwe-Weimar, Cuvillier Fleury, Sainte-Beuve, Jules Janin, Delatouche, Rabbe, Léon Gozlan, J. Sandeau, Alphonse Karr. — Lamartine. — Les femmes frêles. — Un nouveau régime. — Les salons littéraires. — Madame Ancelot, son portrait par Malitourne. — Un tableau de madame Ancelot. — Parceval de Grandmaison, Soumet, Guiraud, le comte Alfred de Vigny. — Pichat, de La Ville, Campenon, Lemontey. — Madame Sophie Gay. — M. Victor Hugo, dictateur littéraire. — La Muse française. — Les mœurs nouvelles de la restauration 
 237


la peinture et la musique sous la restauration.
David. — L’école des peintres du dix-huitième siècle. — Gros. — Gérard. — Mémoires en quelques pages d’Eugène Delacroix. — Géricault. — Le salon de Gérard. — Cherubini. — Auber. — Halévy. — Meyerbeer. — M. Sosthène de La Rochefoucauld. — M. de Beauchêne. — M. Maréchal. — L’Opéra ouvert à Rossini. — Rossini à Paris et à Florence. — Une lettre de Rossini. 
 262


premier ministère du roi louis xviii. études sur m. guizot.
Le père de M. Guizot. — Mademoiselle Bonicel. — M. Bonicel, syndic du département du Gard, procureur général. — 89. — Les jacobins de Nîmes. — MM. Guizot père et Chabaud-Latour. — Leur fuite. — Deux gendarmes. — Le 9 avril 1794. — Madame Guizot mère. — Éducation de M. Guizot. — Des études refaites. — Le salon de M. Suard. — Le mathématicien Lagrange. — Royer-Collard. — M. de Fontanes. — Nouveau cours d’histoire moderne. — La table de whist de M. de Talleyrand. — Le gouvernement provisoire. — M. Guizot, secrétaire général. — Le catholique et le protestant. — Premier ministère du roi Louis XVIII. — L’abbé de Montesquieu et M. de Talleyrand. — Le congrès de Vienne. — Nouvelles alliances européennes. — M. de Metternich. — Départ de Napoléon de l’île d’Elbe. — Départ du roi Louis XVIII. — M. Odilon Barrot aux Tuileries dans la nuit de ce départ. — M. Guizot confondu avec son frère à propos de l’acte additionnel. — Le Moniteur. — La cour de Gand. — M. Guizot à Gand. — Le Moniteur de Gand. — Les lois de la restauration 
 299


fin de la table du premier volume.


pas dans la table originale