Page:Œuvres complètes de Maximilien de Robespierre, tome 1.djvu/202

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


avez sçu joindre la reconnoissance et l’estime de vos concitoiens à la confiance et à l’amitié des magistrats puissans qui ont l’avantage et le mérite d’apprécier et d’emploier vos talens qui exercent sur eux une authorité salutaire et funeste suivant le caractère et l’âme de ceux à qui elle est confiée.

Maintenant, Monsieur, vous ne serez pas fâché sans doute de connaître votre horoscope et vous attendez peut-être avec impatience que je vous révèle ce que le livre fatal nous a appris sur cet objet intéressant. Mais, Monsieur, c’est là précisément un de ces secrets sur lesquels les ordres de la déesse nous imposent un silence religieux ; car elle est d’avis qu’il n’est pas avantageux à l’homme d’étendre ses regards trop loin dans l’avenir, tout ce que je puis faire, Monsieur, c’est de vous dire comme homme, que vous devez être exempt de toute inquiétude, car la sage déesse m’a encore appris en général que l’horoscope d’un homme est dans ses talens et dans ses vertus.

Livrez-vous donc tout entier à la joie que votre heureuse adoption doit vous inspirer et rendez grâces aux dieux qui ont daigné vous accorder une si éclatante faveur ; reconnoissez votre dignité, agnosce, o rosati, dignitatem tuam ; et connoissez surtout votre bonheur, et méritez-le de plus en plus par votre zèle à répondre aux volontés du ciel et à observer ses commandements, aimez la rose, aimez vos frères, ces deux préceptes renferment toute la loi.

Mais pour animer votre zèle et répondre à la grâce de voire heureuse vocation, achevez devons instruire et devons édifier en apprenant quelles sont les magnifiques promesses qui ont été faites aux vrais Rosatis ; car les dieux ont voulu qu’ils fussent heureux dans ce monde et dans l’autre. Le premier avantage qui leur est assuré est celui d’une longue vie ; il est très difficile qu’un Rosati meure si toutesfois cela est possible. Je puis vous en citer un exemple intéressant dans la personne de l’hôte aimable chez qui nous sommes rassemblés dans ce moment. Le jour où il fut admis pour