Page:Œuvres complètes de Maximilien de Robespierre, tome 1.djvu/35

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.
25
DISCOURS SUR LES PEINES INFAMANTES

point démenti par les faits. Un coup d’œil jetté sur l’histoire des anciennes républiques suffit pour me convaincre que le préjugé dont je parle en étoit banni.

A Rome, par exemple, le décemvir Appius Claudius convaincu d’avoir opprimé la liberté publique, souillé du sang innocent de Virginie, meurt dans les fers [1] sur le point de subir la peine due à tant de forfaits. La famille des [2] Claudius fut-elle deshonorée ? Non. Immédiatement apréz sa mort, je vois Caius Claudius son oncle briller encore aux premiers rangs des citoiens, soutenir avec hauteur les prérogatives du Sénat, s’élever contre les entreprises des tribuns avec cette fierté héréditaire que ses ancêtres avoient toujours déploiée dans les affaires publiques. Ce qui me paroit surtout caractériser l’esprit de la nation relativement à l’objet dont il est ici question ; c’est que dans les discours que les historiens de la république prêtent à Claudius dans ces occasions, ce romain ne craint pas de rappeler au peuple le souvenir de ces mêmes décemvirs dont son neveu avoit été le chef.

Il y a plus ; je vois le fils même de cet Appius gouverner aprez son pere [3] en qualité de tribun militaire la république dont ce dernier [4] avoit été l’oppresseur et la victime.

La punition des autres décemvirs ne ferma pas non plus le chemin des honneurs à leurs familles. A peine le peuple a-t-il condamné Duillius, qu’il choisit pour tribun un citoien de son sang et de son nom. Les jugemens qui flétrirent Fabius Vibulanus, M. [5] Servilius et M. Cornélius ne precedent que de quelques années l’élévation de leurs descendans [6] ou de leurs proches au tribunal [7] militaire et au consulat.

M. Manlius accusé d’avoir conspiré contre la république est condamné à être précipité du haut de la roche tarpeienne

  1. Ed. de 1785 : La prison d’où il alloit sortir pour subir…
  2. de,
  3. après sont père deest.
  4. dont son père avoit.
  5. Marcus.
  6. de leurs descendans deest.
  7. Tribunal.