Page:Œuvres de Blaise Pascal, II.djvu/252

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page n’a pas encore été corrigée


ŒUVRES

��superficiei in solo verticis puncto : tune conisectio est punctum ; vel planum per verticem transi ens tangit superfieiem eonicam * unam ex verti-

calibus ; talis conisectio est recta linea ; vel per ver- ticem transiens dividit totam superfieiem in duas partes aequales ^ : talis conisectio est ang. rectilineus ; vel per verticem non transiens, nuUi ex verticalibus parallelum est : talis conisectio est Autobola, eo quod in se ipsam redit ; vel rursus per verticem non tran- siens, unitantum è verticalibus parallelum est: talis conisectio dicetur Parabola ; vel adhuc non tran- siens per verticem duabus è verticalibus parallelum est, et dicetur sectio hsec Hyperbola. Sunt ergo sex conisectionum species : Punctum, Recta linea, Ang. rectilineus, Autobola, Parabola, Hyperbola.

Dejînitio 2.

Recta ad punctum tendere dicitur, quae ad illud, si opus est producta, pervenit, et recta ad punctum in alia recta ad distantiam infinitam datum duci seu tendere dicitur quae ipsi parallela est.

��1 . Lacune dans le manuscrit.

2. Toute cette discussion se trouvait dans le Brouillon Projet de Desargues (QKuures de Desargues, t. I, p. 160 et sqq.) ; mais elle y était obscurcie par des longueurs et une terminologie rébarbative. Desargues nomme rouleau un cône ou cylindre, plan de coupe un plan sécant, et bord de la coupe de rouleau une section plane. Il montre que le plan de coupe peut rencontrer le rouleau au sommet seule- ment, ou le toucher en une droite, ou le fendre de son long par le sommet, etc.

�� �