Page:Œuvres de Descartes, éd. Cousin, tome V.djvu/355

La bibliothèque libre.
Aller à : navigation, rechercher
Cette page n’a pas encore été corrigée
351
Livre Second.

CH ; car il faut avoir toutes ces choses afin que la question soit entièrement déterminée. et avec cela supposant AB = x, et CB = y, on trouve par la façon ci-dessus expliqué

y2 = 2y - xy + 5x - x2,

,

si bien que BK doit être 1, et KL doit être la moitié da KI, et pourceque l’angle IKL ou ABR est de 60 degrés, et KIL qui est la moitié de KIB ou IKL, de 30, ILK est droit. Et pourceque IK ou AB est nommé x, KL est , et IL est , et la quantité qui était tantôt nommée z est 1, celle qui était a est , celle qui était m est 1, celle qui était o est 4, et celle qui était p est , de façon qu’on a

Pour IM, et pour NM ; et pourceque a2m, qui est est ici égal à pz2, et que l’angle ILC est droit, on trouve que la ligne courbe NC est un cercle. Et on peut examiner facilement examiner tous les autres cas de la sorte.


Quels sont les lieux plans et solides, et la façon de les trouver tous

Au reste, à cause que les équations qui ne montent que jusqu’au carré sont toutes comprises en ce que je viens d’expliquer, non seulement le problème des anciens en trois et quatre lignes est ici entièrement achevé, mais aussi tout ce qui appartient à ce qu’ils nommaient la composition des lieux solides, et par conséquent aussi à celle des lieux plans, à cause qu’ils sont compris dans les