Page:Adam (Lamber) – Païenne, 1883.djvu/79

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page a été validée par deux contributeurs.




À LA MÊME

Divine compagne, quel délicieux voyage ! De quelle terre promise, et trop rapidement traversée, revenons-nous ? J’ai la certitude d’avoir pénétré dans un monde nouveau, inexploré.

Nous avons retrouvé l’île de Délos, remontée tout exprès des fonds de la mer de l’histoire pour nous servir d’asile et de sanctuaire. Ah ! le doux mystère de tendresse idéale qu’on m’a révélé ! j’en ai le cœur parfumé. Je bénis la déesse qui s’est humanisée pour moi.

Tu es vraiment divine, Mélissandre. Je sens au fond de mon âme (car, depuis que je t’aime, j’en vois nettement le fond) tous les sentiments réunis dans le même amour.