Page:Alcott - Jack et Jane.djvu/51

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page a été validée par deux contributeurs.
35
L’HÔPITAL NUMÉRO 1.


« Miss Peck,
« Chère madame,

« Je suis heureux de vous dire que nous allons tous bien et j’espère qu’il en est de même pour vous. J’ai donné une raclée à Jem Cox, parce qu’il farfouillait dans votre pupitre, mais vous feriez mieux d’envoyer chercher vos affaires. Vous n’aurez rien à payer pour la palissade, car Jack a dit qu’il s’en chargerait. Nous venons de goûter. Cela me serait égal de me casser la jambe si je devais avoir comme lui tant de bonnes choses et rien à faire.

« Recevez, chère madame, l’assurance de ma considération distinguée.

« Joseph Flint. »


Joë était très fier de cette lettre dont le commencement et la fin étaient la copie textuelle d’un modèle épistolaire. Ses compagnons lui affirmèrent que Jane en serait exaltée.

« Allons, Jack, à voire tour et dépêchons-nous d’envoyer le tout, car il est l’heure de partir, dit Gustave pendant que Frank mettait les autres lettres dans le panier.

— La mienne est confidentielle, je ne la montre à personne, » répondit Jack en la cachetant.

Mais Joë lui avait vu mettre le brouillon sous son oreiller ; il s’en empara sournoisement et le lut avant que Jack eût pu l’en empêcher.


« Ma chère Jane,

« Je voudrais pouvoir vous envoyer un peu de mon