Page:Alquie - Le Nouveau Savoir-vivre universel tome 1.djvu/201

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page n’a pas encore été corrigée


jeunes gens échangent des bagues ornées de pierreries en rapport avec leur fortune réciproque.

En Allemagne, les usages diffèrent un peu ; l’engagement a lieu en présence des parents, et la bague échangée est une alliance ; la jeune fille ne sort guère seule avec son fiancé, comme en Angleterre ou en Amérique. Sa mère l’accompagne ; seulement, les deux fiancés se donnent le bras.

Au reste, dans tous ces pays, l’engagement est aussi sacré que le sacrement du mariage, et le jeune homme qui romprait cette promesse sans motif serait honni et regardé comme déloyal par tous ceux qui le connaissent.

Aussi ne craint-on pas de prolonger cet heureux temps : bien des familles (en Amérique surtout) exigent que le jeune homme entreprenne un long voyage pendant la durée de l’engagement. Comme j’exprimais un jour mon étonnement à ce sujet à une jeune Américaine qui venait de se marier, après avoir imposé à son fiancé une absence d’un an : Si, me répondit-elle, l’on ne peut être constant, pendant quelques mois, comment le sera-t-on toute la vie ? C’est un temps d’épreuve, destiné à s’ap-