Page:Amable Floquet - Histoire du privilege de saint Romain vol 2, Le Grand, 1833.djvu/340

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


droitures et libertés d’icelle église, pour tout ton povoir.

Item, que tu ne seras en fet, en conseil, ne en aide, où les biens et droitures et honneurs d’icelle église soyent défraudées ne arnenuisiées en aucune manière, ains les deffendras, pour tout ton povoir, et, se deffendre ne le povoyes, que tu leur signifieras.

Item, que, d’ores en avant, tu seras bon et loyal, pour tout ton povoir, sans commettre larrechin, murdre, ne autre crisme.

Item, que tu seras, en toutes les festes de l’Ascension, en la pourchession des freres de la fierte saint Roumaing, à tout (avec) un chierge honneste, jouste (selon) ta possibilité, tant comme tu seras dedens le royaume. Et, quant aux choses dessus dittes à acomplir, tu te submetz à la juridition d’iceulx doyen et chapitre, et esliz ton domicilie en l’ostel de l’euvre de la dicte esglise[1]. » Pendant cette lecture, le prisonnier avait les mains sur l’évangile ; et, à chacune des clauses de la formule, il repondait, à haute voix : Je le jure. Entrons dans quelques détails sur l’engagement que prenait le prisonnier, de se trouver tous les ans à Rouen, le

  1. Formule tirée du plus ancien registre du chapitre de la cathédrale de Rouen, manusc. du xive siècle. Cette formule est intitulée : Juramentum incarcerati.