Page:Amable Floquet - Histoire du privilege de saint Romain vol 2, Le Grand, 1833.djvu/395

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.



1510. Robert Hamelin, âgé de 25 ans, né à Saint-Denis-le-Thiboult près de Ry.
    Il était apprenti tondeur de draps chez un nommé Rose, à Saint-Denis-le-Thiboult ; il était marié, et avait une jolie femme qui passait pour avoir des privautés avec Rose, maître de son mari. La femme de ce dernier accusait Hamelin d’une honteuse connivence aux désordres de sa femme, et ne cessait de lui en adresser des reproches. Un jour, fatigué de ces plaintes continuelles, et d’ailleurs pris de vin, il mit le feu, avec un tison, à la maison du sieur Rose, son maître ; cette maison et une autre contiguë furent brûlées.
    Il fut arrêté à Vacœuil, et condamné par le bailli de Ry à être pendu, et à avoir préalablement la main droite coupée. Cette sentence fut confirmée par le bailli de Longueville. Hamelin en appela à l’échiquier de Rouen, et fut amené à la conciergerie. Il allait être jugé, lorsqu’il cbtint la fierte.


1511. Jehan Canu, de la paroisse de Gaillarbois près les Andelys, âgé de 22 ans.

Thomas, du Mesnil-Jourdain.

Le sieur De Rosay, de la suite de M. d’Etouteville.

Jonathas Canu, laquais de M. De Brézé, grand-sénéchal.

Jehan Canu, enfant.

Charles Duvergier, bâtard, valet de l’abbé de Fécamp.

Noël Le Petit.

Gauvet.

Antoine Loiset, verdier à Lyons-la-Forêt.

Antoine Taillefer.

    Ils avaient eu précédemment une querelle à Rouen, pour une fille publique, avec un sergent royal nommé Le Monnier,