Page:Amable Floquet - Histoire du privilege de saint Romain vol 2, Le Grand, 1833.djvu/490

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


par le sieur Baldit, viguier de Villefort. Il s’en plaignit à Martin, et le pria d’aller demander justice, pour lui, au sieur De Crousoulles, conseigneur de Villefort, dont Baldit était l’officier, Martin, par pure taquinerie, avertit Baldit de la démarche qu’il allait faire chez le sieur De Crousoulles, et n’eut aucun égard aux instances que fit cet officier pour le détourner de cette démarche qui allait lui attirer des reproches de son supérieur. Le lendemain, comme Martin se rendait de Villefort au château de Castanat, demeure du sieur De Crousoulles, Baldit le rejoignit dans un pré appelé le Prat-Fontut, à un mille de Villefort, et fit auprès de lui de nouvelles instances pour le détourner d’aller chez le sieur De Crousoulles. Martin ayant été inflexible, Baldit lui adressa quelques paroles dures et menaçantes ; tous deux mirent l’épée à la main ; Baldit s’enferra dans celle de Martin.


1651. Pierre De Graffart, écuyer, sieur de Mailly et du Franc-Pêcher, âgé de 30 ans, né au Vaudreuil, et y demeurant.
    1°. Attaqué, au bout du pont du Vaudreuil, par Nicolas De Graffart, écuyer, sieur de Cavé, son cousin-germain, et blessé de plusieurs coups d’épée que ce gentilhomme venait de lui porter, il se mit en défense et le tua.
    2°. Lui et quatorze autres gentilshommes s’étaient introduits dans l’abbaye de Conches (vers 1644 ou 1645), sous prétexte d’assister M. De Montenay, conseiller au parlement, chargé d’informer d’un vol d’argent commis dans cette abbaye. « Survindrent le sieur D’Escorpins, frère de Gabriel De Quesnel, abbé de Conches, et plusieurs paysans au nombre de plus de deux cents, lesquelz, voulant faire sortir Graffart De Mailly et ses compaignons, rompirent les portes de l’abbaye, et, estant entréz, tirèrent les uns contre les autres plusieurs coups de pistolet et de fusil, desquelz coups le sieur D’Escorpins et son