Page:Amable Floquet - Histoire du privilege de saint Romain vol 2, Le Grand, 1833.djvu/491

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


vallet furent tuéz, ainsi que plusieurs de ceux qu’ilz avoient amenez. »
    Nota. En 1613, un Maximilien De Graffart, écuyer, sieur de Mailly, avait été élu par le chapitre pour lever la fierte ; le parlement ne l’avait délivré que par provision et pour la cérémonie seulement.


1652. Charles Du Saussey, sieur de la Fontenelle, âgé de 32 ans, né dans le faubourg Saint-Sever-lez-Rouen, demeurant au Grand-Couronne, faisant profession de porter les armes.

Thomas Carlet, fermier de M. le président de Couronne.

Caban, domestique du sieur De la Fontenelle.

Pierre Cointrel, du Grand-Quevilly.

    En mars 1652, le sieur De la Fontenelle, allant, le soir, de l’Aunay au Grand-Couronne, accompagné de Caban et de Cointrel, trouva Thomas Carlet aux prises avec un nommé Hue, qui l’avait épié pour lui faire un mauvais parti. Hue en voulait à Carlet parce qu’il avait fait mettre en fourrière ses vaches qui faisaient du dégât dans la forêt. Hue avait une fâcheuse réputation, et on l’accusait de trois ou quatre meurtres. Le sieur De la Fontenelle, voyant la vie de Carlet, fort honnête homme, à la merci d’un mauvais sujet arme d’un pistolet, prit la défense de Carlet qui était sans armes, et dit à Hue de se retirer ; Hue ne répondant que par des injures et des gestes menaçans, le sieur De la Fontenelle, craignant pour sa propre vie, tira sur lui un coup de pistolet et le tua.
    Thomas Carlet, Caban et Cointrel, figurèrent avec lui à la procession.