Page:Amable Floquet - Histoire du privilege de saint Romain vol 2, Le Grand, 1833.djvu/497

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


Lefebvre ; Lefebvre sortit du cabaret avec ses parens, et ils retournaient à Orival, lorsqu’ils s’aperçurent que Lavigne les suivait, pour les insulter. Alors Lefebvre tira sur Lavigne un coup de mousqueton, dont ce dernier mourut huit jours après.


1663. Jean De Bouton, écuyer, sieur de Chantemesle.

Victor-Léon De La Fontaine, écuyer, sieur de Besancourt.

    Le parlement de Rouen les déclara indignes. Le grand conseil, par un arrêt du 15 septembre 1672, déclara que le crime était fiertable, et, par un autre arrêt du 22 décembre suivant, ordonna que les complices du sieur De Chantemesle participeraient, comme lui, aux effets du privilége.
    Ces deux gentilshommes figurèrent à la procession de la fierte, le jeudi 11 mai 1673, jour de l’Ascension, c’est-à-dire dix ans après avoir été élus par le chapitre. (Voir l’histoire.)


1664. Alexandre Le Bas, écuyer, sieur de Montgouge, âgé de 36 ans, né à Foulbec, près le Pont-Audemer.

Robert Legoueslier, écuyer, sieur de Vaudor, âgé de 30 ans, né à Saint-Étienne-la-Tillaye, près le Pont-l’Evêque.

    Ils avaient tué, de complicité, dans la ville de Pont-l’Evèque, près de la chapelle de l’hôpital, un sieur De la Tour, archer du vibailli de Rouen, qui les insultait.


1665. 1°. Jacques De Cairon, écuyer, sieur de Merville, fils de Nicolas De Cairon, sieur de Cardonville, près Caen, âgé de 32 ans.

2°. Charles Du Thon Montcarville, écuyer, âgé