Page:Amable Floquet - Histoire du privilege de saint Romain vol 2, Le Grand, 1833.djvu/510

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


sur l’estomac, en lui disant : « Cousin, ta vie ne dépend que de moi, il faut que tu l’advoues. » Le sieur De Pampou lui ayant demandé la vie, Belleperche le laissa se relever, mais garda l’épée de son adversaire avec la sienne ; irrité du refus qu’il faisait de lui rendre son épée, le sieur De Pampou remonta sur son cheval, arma un de ses pistolets, et tua le sieur De Belleperche.
    En 1546, la fierte avait été accordée à Antoine Du Bosc (noble homme), sieur de Pampou.


1691. Jean Bertaut, âgé de 26 à 27 ans, né au bourg de Creuilly, dans le bailliage de Caen, demeurant à Creuilly, tailleur de pierre.
    Dans une querelle de cabaret il avait tué Charles Thubeuf, carreleur.


1692. François-Robert Le Meilletier, âgé de 36 ans, de la paroisse de Nay, en Basse-Normandie, capitaine de cette paroisse.
    En revenant du marché de Périers, il fut insulté et attaqué par le nommé Louis Cappé, qui lui reprocha de l’avoir envoyé aux travaux de Cherbourg, et à la garde des côtes. La querelle s’échauffant, et Cappé menaçant Le Meilletier de son couteau, ce dernier atteignit le sien, en porta plusieurs coups à Cappé, et le tua.


1693. Antoine Du Mesnil, écuyer, sieur de Calvon, âgé de 38 ans, demeurant en sa terre de Calvon, près de Longueville.
    Depuis long-tems en procès avec Honoré De Gérard, écuyer, sieur de Saint-Christophe, il fut attaqué par ce gentilhomme, sur la route de Saint-Saëns à Calvon. Obligé de défendre sa vie, il tira un coup de pistolet au sieur De Saint-Christophe, et le tua.