Page:Amable Floquet - Histoire du privilege de saint Romain vol 2, Le Grand, 1833.djvu/522

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.



1722. Robert Le Gendre, marchand de chaux, âgé de 39 ans, de Caudebecquet.
    Le jour de Saint-Michel 1714, il avait eu une dispute, dans un cabaret, près de l’église de Saint-Wandrille, avec trois individus, et notamment avec un nommé Boudin, dont il était le débiteur, et qu’il ne payait pas. A onze heures du soir, revenant à Caudebecquet, il fut rencontré, près du moulin de Caillouville, par ces trois individus qui étaient partis du cabaret avant lui. Ils l’attaquèrent et Je maltraitèrent fort. Legendre tira un couteau de sa poche, et en porta un coup à Boudin, qui l’avait attaqué le premier ; Boudin mourut sur la place.


1723. Jacques Deshayes, laboureur, demeurant à Planches, diocèse de Séez, âgé de 50 ans.

François Deshayes, âgé de 43 ans, frère du précédent, et laboureur, comme lui, à Planches.

    Ils avaient tué, de complicité, Pierre Étienne, de la même paroisse, qui insultait François Deshayes, le frappait et semblait vouloir lui ôter la vie.


1724. Robert Halley, âgé de 56 ans, né au faubourg Saint-Gilles, à Caen, adjudicataire des banneaux de la ville de Caen, et chargé de porter toutes les vidanges au Cours-de-la-Reine.
    Il avait tué, près de la porte au Berger, à Caen, le nommé Le Jean, de la paroisse Saint-Gilles, qui, malgré ses avertissemens, s’obstinait à porter des vidanges auprès du sépulcre, au mépris d’une sentence qui ordonnait de les porter au Cours-la-Reine, et rendait Robert Halley responsable des contraventions, sous peine de cinq cent livres d’amende.


1725. Robert Calais, âgé de 50 ans, chargé de sept enfans, berger, de la paroisse de Radepont.
    Étant berger au Boisguillaume, près de Rouen, chez un