Page:Amable Floquet - Histoire du privilege de saint Romain vol 2, Le Grand, 1833.djvu/528

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


haie vive qui séparait les héritages de François Choury, son père, il lui dit de cesser ; Mazabraud continua. Une dispute s’engagea entre eux ; Pierre Choury, se voyant menacé d’un coup de hachereau, donna un coup d’épée à Mazabraud, et le tua.


1736. Michel Leclerc, dit Grandpré, âgé de 42 ans, de Condé-sur-Noireau, diocèse de Bayeux, marchand.
    Il avait eu une dispute avec le sieur Bourdon, lieutenant du bailliage de Condé et bailli de la haute-justice de Caligny. Dans une auberge où ce magistrat prenait son repas avec le procureur du roi et les autres juges de la juridiction, Leclerc reprocha au sieur Bourdon de lui avoir été seul contraire dans un procès, qu’au reste il avait gagné ; il lui reprocha aussi d’avoir fait avec inégalité, dans la paroisse de Caligny, la répartition de l’imposition des ustensiles. Bref, il outra ce magistrat, qui, impatienté, lui témoigna son mécontentement, monta à cheval et retourna à Condé. Leclerc se mit bientôt, lui-même, en route. Le sieur Bourdon, l’entendant galoper derrière lui, tourna son cheval de son côté et fit démonstration de tirer sur lui un de ses pistolets. Leclerc le lui arracha et refusa de le lui rendre, en lui déclarant que, s’il tirait l’autre, il ferait usage de celui qu’il lui avait arraché. Le sieur Bourdon ayant voulu tirer l’autre, dans le mouvement que fit Leclerc pour l’en empêcher, le déclin, fort tendre, de celui qu’il tenait, partit, à son grand étonnement, et blessa mortellement le sieur Bourdon, qui mourut de sa blessure.


1737. Jacques De Pampelune, écuyer, âgé de 43 ans, seigneur de Genouilly, de la paroisse de Provency, diocèse d’Autun, chevau-léger de la garde du roi.
    Étant à Versailles, avec sa compagnie, et rentrant le soir