Page:Anatole France - Les Contes de Jacques Tournebroche.djvu/259

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


perche cinq chandelles allumées pour rappeler l’étoile miraculeuse qui conduisit les mages à Bethléem, monta la grande nef et entra dans le chœur. Ils le suivirent en chantant et quand ils furent à cet endroit de l’évangile : Et intrantes domum, invenerunt puerum cum Maria, matre ejus, et procidentes adoraverunt eum, ils s’arrêtèrent devant messire Guillaume Chappedelaine et lui firent de profondes génuflexions. Trois enfants les suivaient, présentant un peu de sel et des épices, que messire Guillaume reçut avec bonté, à l’imitation de l’Enfant roi qui avait agréé la myrrhe, l’or et l’encens des rois de la terre. Puis l’office divin fut célébré dévotement.

Le soir les chanoines allèrent souper chez le roi de l’Épiphanie. L’hôtel de messire Guillaume était tout contre le chevet de l’église, On le reconnaissait au chaperon d’or taillé dans un écu de pierre, sur la porte basse. La grand’salle était, cette nuit-là, jonchée de feuillage et éclairée par douze torches de résine. Tout le chapitre prit place autour de la table sur laquelle était dressé un agneau