Page:Andler - Nietzsche, sa vie et sa pensée, I.djvu/347

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


second séries, de 1876 [1]. Quand il a écrit la III° Unzeitgemaesse Betrachtung sur Schopenhauer et la IV° sur Richard Wagner, il a choisi la forme de l’Essai émersonien, pour insinuer que l’Allemagne d’aujourd’hui avait, elle aussi, ses « hommes représentatifs » et qu’elle n’était pas réduite à Luther et à Gœthe, comme dans le brillant livre d’Emerson.

Vers 1874, Nietzsche ne voyage jamais sans les Essays d’Emerson dans sa valise [2]. La série de 1876 lui parut sans doute moins riche, et trop sujette aux redites. S’il reproche à Emerson alors d’être trop épris de la vie « gar zu sehr ins Leben verliebt » [3], il faut reconnaître là le pessimisme renforcé de l’homme qui vient de détruire de ses propres mains une chère illusion et en qui vient de sombrer l’espérance de Bayreuth. Nietzsche reprit goût à Emerson quand vint cette nouvelle métamorphose qui lui sembla une définitive guérison : « Jamais je ne me suis senti aussi à l’aise, aussi chez moi dans un livre… Je n’ai pas le droit d’en faire l’éloge, je le sens trop près de moi. » Ce sont ses propres paroles à l’époque de Frœhliche Wissenschaft [4].

Comment a-t-il pu l’appeler « l’homme de ce siècle le plus fécond en pensées » [5] ? Est-il si difficile de s’apercevoir que la mélodie d’Emerson, si douce et prenante, a pour défaut la monotonie ? Mais Nietzsche y retrouvait toutes ses réminiscences allemandes ; et cette surabondance des thèmes déjà entendus a pu lui faire illusion sur la richesse créatrice de l’artiste qui les avait empruntés. Il

  1. La bibliothèque de Nietzsche contient la traduction allemande de Conduct of Life, les Essays, et les nouveaux Essays de 1876. — V. Arthur Berthold, Bücher und Wege zu Büchern, 1900, p. 429.
  2. Lettre à Gersdorff, 24 septembre 1874. (Corr., l, p. 190.)
  3. Lettre à Gersdorff, 26 mai 1876. (Corr., I, p. 238.)
  4. Frœhliche Wissenschaft, fragm. posthumes, § 37S (W., XII, p. 179.)
  5. Ibid., § 376.