Page:Annales du Musée Guimet, tome 21.djvu/519

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


HÂ 59 (SP. 58)




Ce Hà est composé, pour lu plus grande partie, de morceaux déjà connus.

Les §§ 1-17 et 29 reproduisent l’invocation des Génies et des feux dans la forme donnée au Hâ XVII, 1-17 et 19.

Les §§ 1 8-27 reproduisent l’invocation des Fravashis donnée au Hâ XXVI, 1-10 ; le § 28 est un simple appendice à la fin du § 27.

Comme l’invocation des Fravashis n’est qu’une longue paraphrase de l’invocation XVII, 18, on peut considérer tout ce Hâ comme essentiellement identique au Hâ XVII, la seule différence consistant dans l’addition d’une invocation du Baresma (§ 28) et de bénédictions adressées par le Râspî au Zôt et par le Zôt à la communauté (§ 30).


Le Zôt et le Râspî ensemble :


1. Nous sacrifions à Ahura Mazda, saint, maître de sainteté.

Nous sacrifions aux Amesha-Spentas, les bons souverains, les bienfaisants.

2. Nous sacrifions aux Génies des veilles, saints, maîtres de sainteté.

Nous sacrifions à Hâvani, saint, maître de sainteté.

Nous sacrifions à Sâvanhi et Vîsyâ, saints, maîtres de sainteté.

Nous sacrifions à Mithra, maître des vastes campagnes, qui a mille oreilles, qui a dix mille yeux, divinité invoquée par son nom ; et à Râma Hvâstra.