Page:Annales du Musée Guimet, tome 21.djvu/604

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.
452
ANNALES DU MUSÉE GUIMET
Nous sacrifions au grand Maître, Ahura Mazda, qui est suprême en sainteté, qui est le plus prompt aux œuvres de sainteté.

Nous sacrifions à toutes les paroles de Zarathushtra.

Nous sacrifions à toutes les bonnes actions, faites et à faire.

Ashem vohù (3 fois).

Fravarànê (XI, 16).


Suit XI, 17 (Frastuyê ; p. 117).

Hà XII (Naîsmi daêvô…, etc.).

Hâ XIII (Ahurem mazdàm âmruyê…, etc.).


_______________________



KARDA 5 (SP. 6)


1. Me voici, ô Amesha-Speñtas, prêt à vous Jouer, vous appeler, vous invoquer, vous sacrifier, vous proclamer, me saisir de vous,

pour sacrifice, prière, réjouissance et glorification, à vous, les AmeshaSpentas ;

pour paix de conscience, adoration des Maîtres, béatitude, force de victoire, et salut de l’âme, à nous, les Saoshyants.
2. vous, Amesha-Speñtas, les bons souverains, les bienfaisants, je donne ma vie, je donne tous les biens de la vie 1 [1].

Je fais profession de ta Religion, ô saint Ahura Mazda, moi, adorateur de Mazda, disciple de Zarathushtra, ennemi des Daêvas, sectateur de la loi d’Ahura.

J’appelle au sacrifice ce baresman, avec sa libation, avec son lien pieusement lié, saint, maître de sainteté 2 [2].
  1. 1. Tout ce début reproduit le début du Hâ XIV, avec quelques mots en plus dans les énumérations : khshnaothràica frasastayaèca, ratufritayaêca… verethraghnyàica hurunyâica.
  2. 2. Texte de Spiegel et de Bombay. Ce qui suit est pris de l’édition de Bombay : c’est le développement des formules du Hâ XIV, 3-4.