Page:Annales du Musée Guimet, tome 21.djvu/631

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page n’a pas encore été corrigée
485
ZEND-AVESTA : VISPÉRED. — KARDA 20
Nous sacrifions aux belles demeures 10 [1], nous sacrifions à la Gloire qui y réside 11 [2].

Nous sacrifions aux troupeaux donnés par Atar (le Feu) 12 [3].

Nous sacrifions au plein bonheur des justes 13 [4].

Nous sacrifions à cette création [d’Ahura] Spenta-Ârmaiti, qui avec Asha a été la première créée des créations de sainteté. (Répéter §§ 1-2.)
3. Nous sacrifions à l’ensemble de la Gâtha Spentâ Mainyû.

Nous sacrifions aux chapitres et aux vers, aux mots et aux stances de la Gâtha Speñtâ Mainyû ; à l’acte de les chanter, de les réciter, de les entonner, de les offrir en sacrifice.


Nous te sacrifions, ô Feu, fils d’Ahura Mazda, saint, maître de sainteté…

Yêńhê hàtàm.


_________________




KARDA 20 (SP. 23)


Ce Karda vient dans le Vd. Sadé après la Gâtha Vohukhshathra.

____________


0 1 [5]. Nous sacrifions à Ahura Mazda, saint, maître de sainteté.

Nous sacrifions à la Gâtha Vohukhshathra,


avec les vers, les stances, le sens ; avec les questions et les contre-questions ; avec les paroles qui se récitent deux fois ;

récitée avec bonne récitation, offerte en sacrifice avec bonne offrande ;

  1. 10. Les demeures du Paradis, qui sont au-dessus de la sphère du soleil. — Cf. Yasna XVI, 7, 42.
  2. 11. â tat-hvarenô yaz. « Le hvarenô de lui », du Garôthmân ; la gloire divine.
  3. 12. Voir Yasna LXII, 10.
  4. 13. frathasvô.
  5. 1. Même début qu’au Karda XIII ( Hâ LXXI, 2-3).