Page:Annales du Musée Guimet, tome 22.djvu/106

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page n’a pas encore été corrigée


60 ANNALES DU MUSEE GUIMET

femme, qu’on lui donne la femme en mariage ; celui qui veut la sagesse, qu’on lui enseigne la parole sainte --,

45 (123). la première partie du jour et la dernière, la première partie de la nuit et la dernière-’, pour croître en intelligence et se forlitier en sainteté-’*. Qu’il travaille assidûment--^ à croître en intelligence ; dans la dévotion et la prière, — il dormira le milieu du jour elle milieu de la nuit^^, — jusqu’à ce qu’il puisse réciter toutes les paroles qu’ont récitées les Aèlhra-paitis du temps passé-".

If/.

4(5 (128). Deant l’eau bouillante préparée en puljlic-S à Spitama Zaratliushtra, que nul n’ose nier la remise du bœuf ou du vêtement qu’il a-^ 111 //.

47 H30 ; ■’", Et je le le dis, ù Spitama Zarathushtra : l’homme qui a femme l’analyse coiTespondanle du Dhihart, g 14, c’est de taire don do tout bien que l’on possède aux coreligionnaires qui viennent en demander le don » [madamalgli nstùvdnlhi din and-c padldMh amat pun kulà nlvakth zijash it od Itam-dindn nian puii khvdhis/m frdz ijdlûnd vâl i/dhvûnêt).

2’2. I^’Aètlirapniti qui fait contrat avec un disciple, un bâvishta [xhdgird), doit lui enseigner l’Avesta. Sur la sainteté de ce contrat, voir Yt. X, 116. ’23. 11 étudie deux tiers du jour et deux tiers de la nuit : cf. note 26. 24. I^ittéralement : « pour intelligence croissante de lui qui s’aflcrniil (vi-Jrvàiiahê, bm-ii drakhl kavd-à.l) en sainteté ».

25. yaoncm âstè, traduction conjecturale ; âslè := y'//>«/)«.v/ (lire yalihùnèl’ !) « il est assis », Farhang, p. 20) ; yaoncm, ayôjishn. 26. 11 dort II le tiers du jour et le tiers de la nuit » i tlirishùiu asnàmca hiisIiaCiirnuca ; Yasna LXII, 5 ; vol. 1, 388, note 14).

27. Actiirapaili, Hevhnd, le prêtre qui enseigne : voir vol. 1, uv. Le Conuncntaire dit : « Alarpàt Mahraspandàn » (l’éditeur sassanide de l’Avesta). 28. Four l’épreuve judiciaire, pour le Var, qui occupe la lin du chapitre depuis le s ? 49 a. Le § 40 est mal placé, il doit se placer entre § 40 a et § 49 b. 29. raà jréiish ma vaslrabè Lato aclhàitim vaocoit : al gôs/il al vastrag zyat havd-dl adahislinih yamallùn’i akarz al yamaltùn uakhnric dar zak daman kim yamallûn : « ne dis pas non-remise de la viande ou du vêtement qui est à toi [= en tes mains] : ne le dis jamais, mais encore moins en w moment ^ [dans l’épreuve]. — Voir la formule du serment, note 47.

30. Le développement §§ 47-4i) a ré|inn(l au dfljul du S 44 : comme g 45 repond il