Page:Annales du Musée Guimet, tome 22.djvu/169

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page n’a pas encore été corrigée
123
ZEND-AVESTA : VENDIDAD. — FARGARD 8


à quatre yeux ou de ce chien blanc aux oreilles jaunes, ô Spitama Zarathushlra, la Druj Nasu se précipite par les régions du IS’ord, [sous la forme d"une mouche furieuse, genoux courbés en avant, queue en arrière, avec des bourdonnements sans fin, et semblable aux plus infects Khrafstras]-. 1 7 (451. Si le chien ne va pas de bonne grâce-", ô Spitama Zarathushtra, on mènera six fois par ce chemin le chien jaune à quatre yeux ou le chien blanc aux oreilles jaunes : au passage du chien jaune à quatre yeux ou du chien blanc aux oreilles jaunes, n Spitama Zarathushtra, la Druj Xasu se précipite par les régions du jord,[sous la forme d’une mouche furieuse, genoux courbés en avant, queue en arrière, avec des bourdonnements sans fin, et semblable aux plus infects Ivhrafsfras]. 18 (’i~i. Si le chien ne va pas de bonne grâce, ô Spitama Zarathushtra. on mèneraneuf fois-*par le chemin le chien jaune à quatre yeux ou le chien blanc aux oreilles jaunes ; au passage du chien jaune à quatre yeux ou du chien blanc aux oreilles jaunes, ô Spitama Zarathushtra, la Druj Nasu se précipite par les régions du Nord, [sous la forme d’une mouche furieuse, genoux courbés en avaut, queue en arrière, avec des bourdonnements sans fin, et semblable aux plus infects Khrafstras].

19 (i9). Le prêtre, le premier, ira parle chemin, en prononçant ces paroles victorieuses :

Yatha ahû vairyô : < Le désir du Seigneur est la règle du bien. « Les biens de Voliu Manu aux œuvres faites en ce monde pour Mazda ! " 11 fait régner Ahura, celui qui secourt le pauvre. » 20. Kém-nâ Mazdâ^" : -< Quel protecteur m’as-tu donné, ô .Mazda, à l’heure où le méchant m’enveloppe de sa haine ? Ouel autre que ton Feu 26. Les mois entre rrocliets ne se trouvent que dans le Vendidad Sade : ils sont pris du Farg. Vil, 2.

27. yèzi nuit upa ti ; al là madam kiwshèl, v s’il ne l’aime pas » (Framji : agar nahi khôrlhi hoçyàrithl ane khubkhrdhiçthî, « s’il ne [le fait] pas de bon gré, de bonne grâce et bonne volonté). — vî « aimer » ; cf. vilar « qui veut du bien » (Yt. I, 13) ; vya (Y. XLVIII, 7, note 22) ; vaja (Yt. XXll, 16), k/ivùhh/m « désir ». 28. Glose : « 11 faut 3, 6 ou 9 fois, afin que trois fois au moins il aille de lui-même. Il ressort de l’.Vvesla qu’il ne faut pas qu’il aille de force : s’il y a seulement mauvaise grâce, l’opération est valable ■>.

29. Voir YasnaXIX, Introduction.

30. Yasiia, XI.VI, 7 ; voiries iioti-s correspondanles.