Page:Annales du Musée Guimet, tome 22.djvu/190

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page n’a pas encore été corrigée
144
ANNALES DU MUSÉE GUIMET


100 (-HI). 11 courra jusqu’à ce qu’il rencontre homme vivant, eu élevant hfuil la voix : ■< Je suis sous le coup [du contact] d’un mort, et impuissant lie penséf, impuissant de parole, impuissant d’action’"^ : veuillez me purifier "" ! » Il courra ainsi jusqu’à qu’il atteigne [cet homme]. Si l’homme ipfuse de le purifier, cet homme lui remet le tiers du péché"". 101 (-•’^"). Il courra un second hâthra ; il courra une seconde foisjus- (juà ce (ju’il atteigne un homme. Si l’homme refuse de le purifier, cet homme lui remet la moitié de son péché""’.

102 (2i’l). Il courra un troisième hâthra ; il courra une troisième fois jusqu’à ce qu’il atteigne un homme. Si l’homme refuse de le purifier, cet homme lui remet tout son péché.

103 (29i). Il continuera à courir jusqu’à ce qu’il atteigne la maison, le bourg, le district, le pays le plus voisin, levant haut la voix : « Je suis sous le coup [du contact] d’un mort, et impuissant de pensée, impuissant de parole, impuissant d’action : veuillez me purifier ! » Si on ne le purifie pas, il se lavera le corps avec de l’urine de bœuf et de l’eau, et il sera pur’"'. 104 soo). Créateur du monde des corps, saint !

lOo. lierezvô-g-el (KM vacô râzayàn : pun buland rasishnlh gavishn ai ârâst. — avaiiislila, lill. « je nie tiens sous », c’esl-ù-dire« je suis sous le coup de ce coutact ». — anacsboni iiiano, al,/ivàsl/ir havà-am punm’inishn ., a’ig/tam pun islitht là Invàn..., « je n’ai point mon désir avec pensée... c’est-à-dire je ne puis me purifier » : anaêsba marque l’impuissance, cf. Yasna XLVI, 2 « : il est impuissant de pensée^ de parole et d’action, parce que par le fait de sa souillure il est armés/it et exclu de tout rommerce humain et de toute œuvre : « à raison de mon impureté, je ne puis chercher à faire bonnes œuvres de pensée, de parole et d’action » (rhnan’th roi puii mitris fm gavislin hurmlm kirfak hôi/nhi’inistan là tavdn ; Epitre de Mànûshcihar, I, ii, 9). 104. isacla mê... « cherchez pour moi purification » ; glose : « c’est-à-dire purifiezmoi ».

105. bakhsbcnlt’, •■ ils lui remettent le tiers de la faute », involorilairement, en la prenant sur eux-mêmes. hakLsb, « donner », a aussi le sens de « pardonner », d’où le persan linkhsh-vdni} « pardonner» : la formule liakhsliâyanda lakhshi’n/ishgfir traduit le ^P-J o’»-J’ «lu Coran.

lUG. I,a mollir du reste, Ir sci’niid liers.

107. " Une fois ainsi lavé, il pourra vaquer à ses occupations, ainsi (lu’il est dit ; fravaii’i (lire fraltairi : FRAGMENTS, ad Vd. XIX, -41) frakcrcnaol vàslrê vereziiit, il pourra travailler, il pourra cullivcr. Quelques-uns disent : il peut vaquer au travail, mais ne doit pas assister au sacrifice » [tant qu’il n’a pas subi le Bavashnûm en règle].