Page:Anonyme - Rondeaux et autres poésies du XVème.djvu/92

La bibliothèque libre.
Aller à : navigation, rechercher
Cette page a été validée par deux contributeurs.
20
RONDEAUX

XXIII[1]

Anthoine de Guise

(fol. 14)
Se vous allez faire demeure
En cest hostel plus noir que meure.
Que vous nommés de Desplaisir,
Mon cueur y est, qui a loysir
5Reçoit chacun et y demeure.

En default de maison meilleure,
La vous fera, je vous asseure,
Tout ce qu’il poura de plaisir,
Se vous [allez faire demeure
10En cest hostel plus noir que meure,
Que vous nommés de Desplaisir.]

De la ne part pour vent qui queure :
C’est son logis ; et[2] vive ou meure,
Nulluy ne l’en peut dessaisir :
15Soit au lever, soit[3] au gesir,
Vous l’y[4] trouverés a toute heure.
Se vous [allez faire demeure
En cest hostel plus noir que meure,
Que vous nommés de Desplaisir,
20Mon cuer y est, qui a loysir
Reçoit chascun et y demeure.]

  1. XXIII. Ce rondeau se trouve aussi dans le ms. fr. 1719 de la Bibl. nat. fol. 52 v°.
  2. Mss. fr. 1719 et 9223 et manque.
  3. Ms. fr. 1719 ou.
  4. Ms. fr. 9223 luy.