Page:Aristote - La Morale d’Aristote, Ladrange, 1856.djvu/1272

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page n’a pas encore été corrigée


268 MOlUlE A EUDÈiME.

principes de ces choses soient également variables ; car tout ce qui résulte de choses nécessaires est nécessaire comme elles. i\Iais les choses qui viennent de cette autre cause signalée par nous, peuvent être autrement qu'elles ne sont. C'est souvent le cas pour ce qui dépend de l'homme et ne relève que de lui ; et voilà comment l'homme se trouve être cause et principe d'une foule de choses de cet ordre. § 10. Une conséquence de ceci, c'est que pour toutes les actions dont l'homme est cause et souverain maître, il est clair qu'elles peuvent être et ne pas être, et ({u'il ne dépend que de lui que ces choses arrivent ou n'arrivent pas, puisqu'il est le maître qu'elles soient ou ne soient point. Il est donc la cause responsable de toutes les choses qu'il dépend de lui de faire ou de ne pas faire ; et toutes les choses dont il est cause, ne dépendent que de lui seul. § 11. D'autre part, la vertu et le vice, ainsi que les actes qui en dérivent, sont les mis dignes de louange et les autres dignes de blâme. Or, on ne loue et l'on ne blâme jamais les choses qui sont le résultat de la néces- sité, de la nature, ou du hasard ; on ne loue et l'on ne blâme que celles dont nous sommes les causes ; car toutes

��§ 9. De cette autre cause signalée principes sont attestés haulemeiit à par nous. De celte cause libre qui est riioinme par sa conscience ; mais représentée par l'homme. Voir un luni de systèmes les ont méconnus ou peu plus haul dans ce chapitre, § 5. niés, qu'on doit savoir ^^ré au philo- — Ce qui dépend de l'homme. Le sophe qui le premier les a si ferme- texte dit : « des hommes d. ment défendus.

§ 10. // est donc la cause rcspon- § H. Digne de louange... digne de

sable. Ces théories, si importantes bUimc. Aigumenls qu'on retrouve

pour la conduite de la vie, n'ont ja- dans la Morale à Nicoir.aque et dans

mais clé plus nettement exprimées la Grande Morale, et qui depuis lors

qu'elles ne lo sont ici. (les grands ont élé bien des fois répétés.

�� �