Page:Aristote - La Morale d’Aristote, Ladrange, 1856.djvu/742

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page n’a pas encore été corrigée


220 MORALE A NICOMAQL'E.

simple délibération. Aussi, pour la bien comprendre, il nous faudrait étudier premièrement ce que c'est que la délibération en elle-même, et à quoi elle s'applique. Mais ce mot de rectitude peut s'entendre en plusieurs sens, et il est clair que toutes les acceptions qu'il a ne peuvent convenir ici. Ainsi, le débauché et le méchant pourront fort bien trouver par le raisonnement auquel ils se livrent la solution qu'ils se sont proposé de découvrir ; et par conséquent, leur délibération aura été pleine de recti- tude, en dépit du mal considérable qu'ils se seront fait. Or, il semble que le résultat d'une sage délibération doit être toujours quelque chose de bon, puisque la sage déli- bération est cette rectitude de la déhbération qui découvre et atteint toujours le bien. § 5. Mais, d'une autre part, on peut aussi arriver au bien, même par un faux raisonne- ment, et rencontrer précisément ce qu'il fallait faire, sans avoir employé le moyen légitime. Alors, le terme moyen est faux; et par suite, ce n'est pas là encore la sage déli- bération, puisque si l'on atteint le but qu'il faut atteindi'e, on n'a pas pris cependant la route qu'il fallait prendre. § 6, De plus, tout en réussissant, celui-ci met beaucoup trop de temps à délibérer ; celui-là au contraire prend un

��§ !i. De la simple délibération, lieu de se proposer le mal, on peut se

J'ai dû faire cette répétition qui est proposer le bien ; on peut même Tat-

dans le texte. — Mais ce mot de rec- teindre ; mais le moyen qu'on em-

titude. Nouvelle digression; l'exemple ploie n'est pas celui dont il eût fallu

que donne Aristote éclaircit du reste se servir.

très-bien sa pensée. Le but que pour- § 6. Celui-ci met beaucoup trop de suit le débauché est mauvais ; mais temps. Observations sans doute très- son raisonnement pour l'atteindre justes; mais qui prolongent inutilc- peut être fort bon. ment cette discussion, qui est pleine

§ 5. Mais d'une autre pari. Au de répétitions.

�� �