Page:Aucassin et Nicolette, edité par Mario Roques, 1929.djvu/21

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.
XVII
LANGUE

Clarisse, fille de Huon de Bordeaux, après des aventures follement romanesques, est recueillie en mer par Pierre, vicomte du roi Garin d’Aragon ; elle se fait passer pour la fille d’un vavasseur d’Acre. Amenée en Aragon, elle est remarquée par Florent, fils du roi Garin ; les deux jeunes gens s’aiment. À partir de ce moment (v. 4100 environ) leur histoire est celle d’Aucassin et Nicolette : opposition de Garin, emprisonnement de Clarisse, prouesses de Florent, déloyauté de Garin qui fait emprisonner son fils, évasion de Clarisse, dévouement de la « gaite », fuite des amants, leur capture en mer par des Sarrasins, dont le roi, Sorbarré, heureusement chrétien de cœur, les délivre et les renvoie en Aragon ; le roi Garin se repent de sa félonie et tout finit par un mariage rapide, grâce à un peu de « faerie ». Sauf la rencontre avec les bergers et le bouvier, les aventures à Torelore et le déguisement de Nicolette en jongleur, c’est toute la chantefable qui a été transposée en roman. Les ressemblances de détail sont continues, même pour les tours et le vocabulaire. La différence la plus notable, outre une infériorité de talent évidente, est que l’auteur de Clarisse et Florent a transformé les personnages épisodiques du vicomte et du veilleur en rôles de premier plan, comme il arrive souvent quand un imitateur trouve dans son modèle des silhouettes bien tracées.


VI. Langue. — En dehors des faits que nous avons déjà examinés, nous signalerons seulement les traits de la langue de l’auteur ou du copiste qui peuvent faire difficulté pour l’intelligence du texte[1].

Voyelles. — Alternance de a et ai : Biaucare, fare, frales, mannent, panturee, planne ; esparnaiscent ; — a et au ; Biacaire, hiame.

Suppression de e atone en hiatus : vesture, berie, estrousement ; réduction de -eée de à -ee : pree.

  1. Dans ce bref tableau nous ne citons en général, pour les cas d’alternance, que les formes anormales ; toutes les formes étant relevées au Glossaire, nous n’avons pas indiqué ici de référence au texte.